Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 13:10
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Paris en ce printemps regorge d'expositions toutes plus intéressantes et riches les unes que les autres, et l'une des plus surprenantes pour l'amateur lambda, comme l'auteur de ce blog est sans doute celle qui retrace au Grand Palais l'œuvre d'Amadeo de Souza Cardoso, un artiste majeur tombé dans l'oubli, sans doute à cause de sa mort prématurée, à 30 ans, au Portugal où il attendait la fin de la guerre pour regagner Paris et où la grippe espagnole l'a emporté. Deux-cent cinquante œuvres d’Amadeo et de ses amis proches, Modigliani, Brancusi ou encore le couple Delaunay, sont rassemblées dans cette exposition, qui est la première grande rétrospective consacrée à l’artiste portugais depuis 1958.

Le parcours de cette exposition a été conçu par la commissaire Helena de Freitas, historienne de l’art et critique à la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, "à l’image de sa peinture Le Saut du Lapin, imprévisible et véloce". Nous en parcourrons les nombreuses sections, et comme pour Kiefer et Klee, deux billets ne seront pas trop pour vous faire découvrir ces œuvres si belles et colorées.

La première section est intituléé Le Saut du Lapin/ Armory Show. Le Saut du Lapin, l’une des plus célèbres peintures d’Amadeo, fait partie des huit œuvres exposées à l’Armory Show à New-York en 1913, où l’artiste a remporté son premier grand succès. Les œuvres qu'il a présentées à l’Armory Show empruntent au vocabulaire cubiste, mais présentent des éléments décoratifs inspirés de la tapisserie, des estampes japonaises, de motifs de chasse qui leur donnent une teinte très personnelle.

Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Dans le section D'Après Nature, selon la présentation de l'exposition, "entre construction cézannienne des reliefs et amoncellements de frondaisons, Amadeo rejoint progressivement des solutions proches de l’Orphisme de Robert Delaunay : par le recours à la couleur et à la simplification des formes, il traduit le paysage en terme de dynamisme et de vibration."

Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Le titre de la section Nature Vivante (des Objets) est emprunté à une peinture d’Amadeo, une nature morte intitulée par l’artiste Nature vivante. "À partir de ce jeu de mots et en suivant l’idée de flexibilité proposée par l’artiste lui-même, sont réunis des paysages, natures mortes, maisons, cuisines, processions, et toute une typologie humaine. Le dénominateur commun de ces œuvres est une interprétation personnelle et hétérodoxe du cubisme que l’on observe dans la dynamisation de l’espace, la liberté thématique et l’utilisation intensive du mouvement et de la couleur".

Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Pour décrire la section suivante, Femme Mouvement, citons le dépliant : "au début des années 1910, la représentation de la femme prend dans l’œuvre d’Amadeo une place centrale qui le rapproche des recherches menées par Modigliani au même moment. Les deux artistes ont noué une profonde relation d’amitié et de complicité artistique qui se manifeste dans les similitudes graphiques évidentes entre leurs œuvres et leur goût commun pour l’art primitif. Toutefois, à l’intérieur du même thème, chacun des deux artistes affirme sa singularité. Tandis que Modigliani crée des fétiches de félicité, des cariatides statiques et intemporelles, Amadeo déploie une étude sur les volumes, l’articulation dynamique des formes, la sensation de vitesse, en représentant presque toujours le corps de la femme en mouvement".

Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Terminons cette première partie du parcours avec XX Dessins. Le projet éditorial XX Dessins, entrepris par Amadeo à partir du printemps 1912 et publié le 31 août de la même année, réunit les reproductions de vingt dessins originaux réalisés entre 1911 et 1912. Pas vraiment de thème commun aux différentes illustrations : selon le dépliant, "l’artiste combine des références visuelles diverses, guidé par son désir d’adhérer aux avant-gardes du XXe siècle tout en les remettant en question afin d’affirmer sa propre personnalité artistique". Presque tous les dessins sont présents dans l'exposition, ainsi que de nombreuses matrices...

Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)
Amedeo de Souza Cardoso (I)

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article

commentaires

Yves 26/05/2016 22:42

Amadeo de Souza-Cardoso est vraiment un artiste aux multiples facettes dont l'oeuvre se situe à la croisée de tous les courants ...sans doute une exposition à ne pas manquer

monique 26/05/2016 09:29

je ne connaissais pas : c'est superbe !

Odile 25/05/2016 21:30

Superbe exposition dont certaines peintures ne dépareraient pas au musée de Céret

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche