Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 janvier 2022 6 15 /01 /janvier /2022 09:00

Nous terminons la visite de la rétrospective Baselitz au Centre Pompidou (cf. notre billet du 8 janvier 2022). En guise de frontispice, une version géante de la sculpture Zero Dom, bronze, 2021, érigée pour la durée de cette rétrospective sur le parvis de l'Institut de France. En effet, Georg Baselitz a été élu le 23 octobre 2019 à l'Académie des Beaux-Arts, en qualité de membre associé étranger et y a été installé le 27 octobre dernier.

Nous débuterons avec une des grandes salles installées autour d'une sculpture de l'artiste, 

Au-delà de l'abstraction

Dès 1977, Baselitz réunit une collection d'art africain qui compte aujourd'hui parmi les plus importantes au monde et qui l'a considérablement inspiré pendant la naissance de son travail de sculpteur, ainsi qu'au fil de ses différents motifs. En 1980, pour représenter la RFA à la Biennale de Venise, il expose sa première sculpture Modell für eine Skulptur [Modèle pour une sculpture], seule au centre du hall du pavillon allemand. Inspiré de figures lobi qui lèvent le bras pour tendre la paume de la main vers le ciel, le geste représenté, trop proche du salut hitlérien, déclenche un nouveau scandale médiatique. Cette fois cependant, l'inventivité dans la manière de créer un lien entre la sculpture tribale, l'art brut et la sculpture en bois de l'Allemagne médiévale apporte à l'artiste une renommée internationale. Ses motifs picturaux variant entre des autoportraits et des représentations de corps dans diverses positions (à la plage, buvant) s'inscrivent sur des fonds abstraits dont la palette évoque celle des peintres expressionnistes.

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Autour de Modell für eine Skulptur [Modèle pour une sculpture], bois de tilleul et tempera, 1979-1980, sept grandes toiles :

Gebeugter Trinker [Buveur penché], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Bucklinger Trinker [Buveur bossu], huile sur toile, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Frau am Strand [Femme à la plage], huile sur toile, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Die Mädchen von Olmo II [Les Filles d’Olmo II], huile sur toile, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Mein Vater blickt aus dem Fenster IV [Mon père regardant par la fenêtre IV], huile et tempera sur toile, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Mein Vater blickt aus dem Fenster I [Mon père regardant par la fenêtre I], huile et tempera sur toile, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Adieu, huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

La poésie du quotidien

Parallèlement à la peinture, Georg Baselitz crée des dessins et gravures à travers lesquels il explore davantage les motifs qui le préoccupent périodiquement. Au début des années 1980, il s'intéresse à la représentation du corps dans des actions volontairement banales, dévoilant ses maladresses. L'artiste expose ainsi sa vision théâtrale et poétique de la vie quotidienne et de la condition humaine.

Profilkopf [Tête de profil], xylographie à partir de deux plaques, 1982
Gebeugter Kopf [Tête penchée], xylographie, 1982
Lesender Mann [Homme lisant], xylographie, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Zeichnungen zu den Strandbildern [Dessins pour les Tableaux de plage], ensemble de dessins craie noire, mine graphite, encre bleue sur papier, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Orangenesser (KON-GO KON-GO) [Mangeur d'orange (KON-GO KON-GO)], linogravure à partir de deux plaques, 1981

Baselitz - La rétrospective (2/2)

et au fond de cette petite salle, une sculpture Ohne Titel [Sans titre], bois de peuplier, 1982-1983

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Zeitgeist

En 1982, Baselitz crée Le Joueur de tambour (1982) montrant un homme nu tambourinant (ou luttant ?) entre des aplats de couleurs, le noir, le rouge et l'or évoquant le drapeau allemand. La même année, pour l'exposition « Zeitgeist » au Martin-Gropius-Bau, alors situé à proximité immédiate du mur de Berlin, Georg Baselitz crée la série Mann im Bett [Homme au lit] (1982). Installées en hauteur lors de leur présentation initiale, ces peintures monumentales semblent flotter dans l'espace telles des fenêtres inaccessibles montrant des individus isolés, menacés et exclus de la société. Les titres et motifs des tableaux correspondent librement avec Plainte (II) (1914), l'un des derniers poèmes du poète expressionniste austro-hongrois Georg Trakl.

Cette  salle est organisée autour d'une grande statue Ohne Titel [Sans titre], bois de tilleul et peinture à l'huile, 1982-1983

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Kopf in der Sonne [Tête au soleil], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Mann im Bett [Homme au lit], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Sterne im Fenster [Étoiles dans le fenêtre], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Der Trommler [Le joueur de tambour], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Franz im Bett [Franz au lit], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Weg vom Fenster [S'éloigner de la fenêtre], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Adler im Fenster [Aigle dans la fenêtre], huile sur toile, 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Hommage à Munch

Georg Baselitz entame avec cette autre série créée en 1982 une correspondance picturale avec les silhouettes peintes par Edvard Munch, réinterprétant notamment ses tableaux Autoportrait en enfer (1903) et Le Noctambule (1923-1924)
 

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Das letzte Selbstbildnis II [Le Dernier Autoportrait II], huile sur toile,1982
Deux huiles sur toile Ohne Titel [Sans titre], 1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Rotschopf [Rouquin], huile sur toile,1982
Mahler mit Segelschiff [Peintre avec voilier], huile sur toile,1982
Edvard form Spiegel [Edvard devant le miroir], huile sur toile,1982

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

L’espace des souvenirs

En novembre 1989, alors que le mur de Berlin vient de tomber, Baselitz plonge dans ses souvenirs d'enfance, ceux de la ville de Dresde détruite après les bombardements de 1945, qu'il découvre à l'âge de sept ans. Pendant l'année 1990, il poursuit ce travail de mémoire en rendant hommage aux Trümmerfrauen, ces femmes qui ont déblayé les villes pierre par pierre et activement participé à leur reconstruction, avec la série de sculptures intitulée Dresdner Frauen [Femmes de Dresde] (1990). Entre 1991 et 1995, l'artiste cherche à traduire son ressenti et crée un ensemble de 39 tableaux monumentaux, Bildübereins [Tableau-sur-un-autre). Il y superpose des têtes, bustes ou corps de facture toujours plus abstraite, parfois réduits à des tâches de couleurs, à des grilles de motifs abstraits - que l'artiste appelle des « ornements ». Ces grands formats nécessitent un travail au sol, pratique que l'artiste utilise encore aujourd'hui.

Dresdner Frauen - Besuch aus Prag [Femmes de Dresde - Visite de Prague], bois de frêne et tempera, 1990
Dresdner Frauen - Die Elbe [Femmes de Dresde - L'Elbe], bois de frêne et tempera, 1990
Dresdner Frauen - Die Wendin [Femmes de Dresde - La femme wende], bois d'érable et tempera, 1990

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Bildneunundzwanzig [Tableau-vingt-neuf], huile sur toile,1994

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Bildsechsundzwanzig [Tableau-vingt-six], huile sur toile,1994

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Bildnzwölf [Tableau-douze], huile sur toile,1992

Baselitz - La rétrospective (2/2)

et le plus coloré, dont je n'ai pas noté le numéro...

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Des Tableaux russes à Remix

Choqué par la découverte des dossiers le concernant établis par la Stasi en RDA, Baselitz écrit en mars 1997 le texte Wir besuchen den Rhein [Nous visitons le Rhin]. Il y évoque la façon dont cette expérience influence son état d'esprit comme son travail. À partir de 1998 et jusqu'à 2005, il revisite les souvenirs de sa jeunesse est-allemande et l'imagerie de propagande diffusée en RDA dans un cycle intitulé Russenbilder (Tableaux russes).

Braunung [Brunissement], huile sur toile, 2009

Baselitz - La rétrospective (2/2)

In the Works Canteen (Kobozev) [Dans la cantine des travailleurs (Kobozev)], huile sur toile, 1999

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Irgendwann vergessen - Sandteichdamm [Oublié un jour - Digue du Sandteich], huile sur toile, 2009

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Anxiety I (Korzhev) [Anxiété I (Korzhev)], huile et fusain sur toile, 1999

Baselitz - La rétrospective (2/2)

En 2006, Georg Baselitz et sa femme vendent le château de Derneburg et emménagent sur les rives de l'Ammersee, en Bavière. Cette nouvelle étape inspire à l'artiste un travail d'introspection sur ses sources d'influences et ses propres tableaux qui donne naissance au cycle Remix - selon le terme utilisé en musique. Baselitz joue avec les compositions existantes, y ajoute des références nouvelles et rend hommage à des artistes qu'il vénère, tel Otto Dix (1891-1969).

Pauls Hund (Remix) [Le Chien de Paul (Remix)], huile sur toile, 2008

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Olmo-Mädchen (Remix) [Filles d'Olmo (Remix)], huile sur toile, 2006

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Moderner Maler (Remix) [Peintre moderne (Remix)], huile sur toile, 2007
Modell war ein Roter (Remix) [Le modèle était un rouge (Remix)], huile sur toile, 2008

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Elkeporträt (Portrait d'Elke], huile sur toile, 2010
 

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Franz Marc, mine graphite et encre de Chine sur papier, 2018
Sch. R. und seine Frau [Sch. R. et sa femme], mine graphite et encre de Chine sur papier, 2018

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

F. P., mine graphite et encre de Chine sur papier, 2018
Erich Heckel, mine graphite et encre de Chine sur papier, 2018

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Gute Nacht [Bonne nuit], encre de Chine et aquarelle sur papier, 2001
Marcel Duchamp, encre de Chine et aquarelle sur papier, 2001

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Ce qui reste

Les silhouettes évanescentes qui se fondent dans la matière picturale obsèdent l'artiste ces dernières années. Leur composition découle du premier double portrait de l'artiste avec sa femme Elke, intitulé Schlafzimmer [Chambre à coucher] (1975), dans lequel le couple est représenté nu assis sur deux chaises. Ces tableaux sont aussi inspirés par le double portrait des parents d'Otto Dix (un peintre que Baselitz vénère) assis sur un canapé (Les Parents de l'artiste II, 1924). Souvent peintes sur de très grands formats, les formes de ces silhouettes sont obtenues à l'aide de matrices dont les empreintes sont appliquées sur des fonds unis préalablement peints.

In der Tasse gelesen, das heitere Gelb [Lu dans la tasse, le jaune enjoué], huile sur toile, 2010


 

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Springtime of the Black Mountain lake [Printemps au lac de Black Mountain], huile sur toile, colle à dispersion et bas nylon sur toile, 2020

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Gold drauf und drunter [Or par-dessus et par-dessous], huile et vernis doré sur toile, 2019
Schatten ist nicht drin [Dedans il n'y a pas d'ombre], huile et vernis doré sur toile, 2019

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Sandteichapotheke I [Pharmacie du Sandteich I], huile sur toile, 2018

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Oberimzinn [Millondansver], huile sur toile, 2010-2013

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Wagon-lit mit Eisenbett [Wagon-lit au lit en fer], huile sur toile, 2019

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Ein weißes Bild mit Ottos Sofa [Un tableau blanc avec le canapé d'Otto], huile sur toile, 2016

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Ach, rosa, ach, rosa [Ah rose, ah rose], huile sur toile, 2015

Baselitz - La rétrospective (2/2)

Cette dernière salle est organisée autour de la sculpture en bronze patiné Winterschlaf [Hibernation] de 2014. Cette sculpture, dont la matrice a été taillée à vif dans le bois, est de même facture que celle érigée devant l'Institut de France, qui figure au début de ce billet.

Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)
Baselitz - La rétrospective (2/2)

Pour aller plus loin : cérémonie de réception de Georg Baselitz à l'Académie des beaux-arts. 

https://youtu.be/20qfM7qGVOU

Partager cet article
Repost0

commentaires