Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 août 2022 6 13 /08 /août /2022 08:00

 

Après notre billet dernier et son allusion au Trégor finistérien, le lecteur souhaitera sans doute des précisions sur la capitale historique de cette belle région du Trégor, Tréguier, ancienne cité épiscopale riche et puissante, à l'histoire tourmentée, aujourd'hui simple chef-lieu de canton de 2500 habitants. On attribue la fondation de l'évêché, vers 550, à l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne, saint Tugdual (ou Tugal, ou Tual), connu aussi sous le nom de Pabu ou Tudy (les six autres saints étant saint Malo, saint Samson, saint Brieuc, saint Pol Aurélien, saint Corentin et saint Paterne).

On ne s'étonnera donc pas que Tréguier ait été aussi désignée du XIe au XIIIe siècle par le nom de Saint-Pabu, comme le modeste bourg de la villégiature de l'auteur.

L'entrée de la ville, face au port, par la rue Ernest Renan, se fait entre deux vieilles maisons qui s'appuient sur des tours de l'ancienne enceinte.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Tréguier compte des dizaines de maisons anciennes classées monuments historiques.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Dont la maison natale d'Ernest Renan (1823-1892), qui abrite aujourd'hui un  musée consacré au grand homme.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

À deux pas, sur la place du Martray, principale place de la ville, au pied de la cathédrale, une statue de Renan, avec la déesse Athéna fut érigée en 1903.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

 Son inauguration le 13 septembre 1903 par le Président du Conseil Émile Combes en personne, fut vécue comme une véritable provocation par les catholiques. Ceux-ci protestèrent vigoureusement et répliquèrent par l'édification d'un « calvaire de réparation », dit aussi « calvaire de protestation », inauguré en la solennité du Pardon de Saint Yves le 19 mai 1904 par l'archevêque de Rennes, le cardinal Labouré et qui est encore visible sur l'un des quais du port de Tréguier.

Deux cartes postales de l'époque, commémorant ce qui est resté dans l'histoire comme les affrontements de Tréguier (1903-1904), un peu avant la loi de séparation des Églises et de l'État du 9 décembre .

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Un des joyaux de Tréguier est la cloître de l'ancienne cathédrale (1450-1468), restauré en 1507.  Les arcatures sont décorés par des remplages à formes de trilobes et de quadrilobes conformes à ce que l'on trouve ailleurs dans l'édifice, de même que les colonnettes à chapiteaux unis. L'objectif était probablement d'assurer une unité esthétique avec le reste de la cathédrale, quitte à reprendre des formes archaïsantes. Elles sont cependant contrebalancées par une modénature très fine, ainsi que par la grande lucarne à claire-voie et les portes à imposte ajourée de la salle du chapitre.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Les allées sont parsemées de gisants qui y ont été transférés au XIXe siècle, pour beaucoup en provenance d'abbayes détruites des environs. La charpente en bois est particulièrement ornée et bien conservée.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Lors de notre passage sa tenait dans le cloître une exposition consacrée au sculpteur Renato Parigi, né en 1939 à Tréviglio (province de Bergame) et établi en France depuis 1964.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Ses œuvres forment avec les gisants un ensemble harmonieux. 

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

On a depuis le cloître une belle vue sur la cathédrale Saint-Tugdual, notamment sur les trois tours (la tour de Hastings, dernier vestige de la cathédrale romane, la tour du Sanctus et la tour des cloches à la flèche ajourée) et sur le chevet.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

L'entrée principale de l'église est située sous la tour des cloches, sur la place du Martray.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Vue de la nef

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Dans les bas-côtés se trouvent de nombreux enfeus, abritant des gisants. Les beaux vitraux du chœur, modernes, sont dus au maître verrier Hubert de Sainte-Marie (1923-1991), dit HSM.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Saint Yves est omniprésent dans l'église.

Yves Hélory de Kermartin, ou Yves de Tréguier, ou Erwan Helouri en breton, ou saint Yves dans la tradition catholique, est un prêtre et official du diocèse de Tréguier, né probablement vers 1253 au manoir de Kermartin à Minihy, dans le Duché de Bretagne, et décédé le 19 mai 1303 au même endroit.

Considéré par l'Église catholique comme ayant consacré sa vie à la justice et aux pauvres, il est canonisé le 19 mai 1347 par le pape Clément VI. Saint Yves est le saint patron de toutes les professions de justice et de droit, notamment celle d’avocat. Il est également saint patron de la Bretagne et fait l'objet d'un grand pardon à l'occasion de la fête de la Saint-Yves tous les ans à Tréguier. On le fête le 19 mai.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor

Saint Yves est aussi présent par son tombeau monumental, cénotaphe néogothique construit entre 1886 et 1890 pour remplacer l'édicule édifié au XVe siècle aux frais du duc Jean V de Bretagne qui avait été détruit en mai 1794 par le bataillon d’Étampes. Ce tombeau est presque entièrement construit en pierre blanche de Chauvigny, à l'exception du socle du gisant, en granite breton, et de la statue elle-même, réalisée en marbre. Les angles et les piliers latéraux portent douze statues de saints bretons, venues remplacer en cours de projet le collège apostolique du dessein initial.

Ne pas manquer non plus, dans son reliquaire doré, le chef de Saint-Yves, porté en procession solennelle chaque année le 19 mai, jour du pardon, de la cathédrale à Minihy-Tréguier, où naquit le saint.

Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Tréguier (Landreger), Côtes d'Armor
Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Pour mon âme il faudrait que je participe une foi au moins à la troménie de Sant Erwan en Landreger
Répondre
M
Grandiose !
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche