Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2013 5 20 /12 /décembre /2013 22:18

expo-frida-kahlo-musée-de-lorangerie

 

Au risque de lasser le lecteur par une avalanche d'expositions, nous ne pouvons passer sous silence l'une des plus belles d'une saison où nous sommes particulièrement gâtés, celle qui réunit au Musée de l'Orangerie une sélection d'oeuvres de Frida Kahlo et Diego Rivera, ainsi que de nombreux documents sur la vie commune de ces artistes si attachants.

Diego Rivera (1886-1957) et Frida Kahlo (1907-1954), de vingt ans plus jeune, mariés deux fois, divorcés pendant un an mais incapables de vivre l'un sans l'autre, surnommés "l'éléphant et la colombe" par les parents de Frida, forment un couple mythique.

Il est rare de voir leurs peintures ainsi exposées ensemble, en un dialogue incessant malgré leurs styles assez dissemblables, d'autant que la plupart d'entre elles, même celles réalisées en Europe par Diego Rivera pendant ses jeunes années, viennent du Mexique.

La première salle de l'expo permet de découvrir des tableaux de Diego peints lors de ses années de formation en Espagne à partir de 1907 et de son séjour à Paris qui dura jusqu'au début des années 20 et pendant lequel il cotoya les artistes de Montpasnasse, notamment Modigliani qui fit son portrait.

De cette époque, un autoportrait de 1907, Le Marché au puces (1915) et un Paysage zapatiste de 1915 également.

numérisation0007 numérisation0009

numérisation0010

Deux toiles du début de leur liaison, L'Embarcation fleurie (1931) de Diego et La Petite Virginia (1929) de Frida présentent une similitude de palettes...

numérisation0011 numérisation0012

L'oeuvre de Frida est plus intimiste, souvent allégorique, mais on peut aussi rapprocher Ma nourrice et moi (1937) de Frida et Marchande d'arums (1943) de Diego

numérisation0016 numérisation0015

La plus grande spécificité de l'art de Diego réside dans ses Murales, grandes fresques destinées à mettre la peinture à portée des masses, genre qu'il a commencé à développer dès le début des années 20 à son retour au Mexique : c'est d'ailleurs en peignant ses premières fresques dans une université qu'il rencontra Frida qui y était étudiante. Plusieurs reproductions grandeur nature illustrent cet art mural dans l'exposition. Cette photo de Gisèle Freund de 1951 montre Diego devant sa fresque L'Histoire du monde.

numérisation0023

Frida quant à elle a peint beaucoup d'autoportraits comme celui, apaisé, qui orne l'affiche de l'exposition, ou de plus tourmentés comme La Colonne brisée (1944) qui exprime ses souffrances continuelles dues à un très grave accident d'autobus qui l'a frappée en pleine jeunesse. A côté, un tableau intimiste de 1936 Mes grand-parents, mes parents et moi à la manière d'un arbre généalogique où elle se présente dans le jardin de la Casa Azul où elle est née et où elle a vécu avec Diego

numérisation0022 numérisation0013

On peut voir des oeuvres très personnelles de Frida, comme cet autoportrait entouré de coquillages (1938) et des dessins préparatoires aux Murales de Diego, comme ce carton d'une colombe de la paix (1955)

numérisation0014 numérisation0017

Deux oeuvres du musée Dolores Olmedo de Mexico, un portrait par Diego (1955) de la collectionneuse qui se procura à partir des années 50 la plus grande collection de ses oeuvres, et une Nature morte de Frida (1951) que Dolores Olmedo acheta sur le conseil de Diego

numérisation0020 numérisation0021

Terminons sur deux des nombreuses photos de Diego et de Frida qui figurent dans l'expo, toutes deux de 1939, l'année de leur divorce - suivi d'un remariage à San Francisco en 1940...Celle de Diego, avec son singe Fulang-Chang est due à Boone Saxon, celle de Frida est due à Nickolas Muray

 numérisation0018 numérisation0019

 

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche