Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 18:29

119-1933 IMGLe fidèle lecteur se souvient de mon billet du 2 mars 2012  (voir ce lien) où j'évoquais l'aqueduc de la Vanne, réalisation de l'ingénieur Belgrand sous le second Empire, dans le cadre des grands travaux hausmanniens.

Au bas de ma rue, l'aqueduc de la Vanne traverse la vallée de la Bièvre, au même endroit qu'un aqueduc beaucoup plus ancien, sur lequel prennent appui ses hautes arches de meulières.

Sur le dessin ci-dessous qui montre Arcueil au XVIIIème siècle, on retrouve, sans l'aqueduc Belgrand bien entendu, les six arches qui surplombent à présent la chaussée, et qui à l'époque dominaient la Bièvre,recouverte depuis le XIXème siècle. A part l'église Saint-Denys d'Arcueil et la "Maison des Gardes", qui abrite à présent le conservatoire municipal de musique, peu de choses subsistent, notamment pas les vignes encore abondantes à l'époque sur les collines dominant la Bièvre, ni le château des Guise, seigneurs d'Arcueil, à l'emplacement des actuelles cités-jardins.

Arcueil-Aqueduc-dessin001-CVP

Cet aqueduc ancien, voulu dès 1609 par Henri IV pour alimenter Paris en eau, sur le tracé d'un ancien aqueduc romain hors d'usage mais qui traversait déjà la vallée de la Bièvre au même endroit, a été réalisé par la régente Marie de Médicis, d'où son nom. Les travaux de terrassement ont débuté en 1613, et ont duré une dizaine d'années : le 18 mai 1624 les eaux coulent officiellement dans les conduites. Les eaux captées à une altitude de 75 mètres à Rungis descendent sur 13 kilomètres jusqu’à la maison du Fontainier à 57 mètres d’altitude avec une pente moyenne de 1,4 ‰.

Le plan de l'aqueduc Médicis disribué dans le cadre des célébrations des 400 ans de l'ouvrage fait apparaître son tracé et l'ensemble des quelque 27 regards dont la plupart subsistent. L'aqueduc n'est plus opérationnel, la réalisation de l'aéroport d'Orly et du Marché d'intérêt national de Rungis ayant tari les sources qui l'alimentaient : ce qui y coule suffit à peine à alimenter le lac du Parc Montsouris...

Plan

Quelques vues de regard, qui allient édicule extérieur et architecture intérieure. A gauche, le regard n°1, à Rungis, dit "Grand regard royal", et  à droite le regard 6, à l'Haÿ-les-Roses, que nous avons pu visiter samedi 6 avril dernier dans le cadre des événements organisés à l'occasion des 400 ans, 

Grand regard royalRegard 6

Deux regards proches du domicile de l'auteur et du pont-aqueduc qui enjambe la vallée de la Bièvre, le 14 et le 15, ce dernier à proximité immédiate de la gare d'Arcueil-Cachan du RER B (ligne de Sceaux, pour les anciens). On remarquera qu'une conduite a été ajoutée dans cette partie, conduite absente - et inutile - dans la conception initiale.

Regard 14Regard 15

La simplicité de cet ouvrage lui donne une grande beauté, surtout dans les parties dépourvues de canalisation.

Galerie 2Galerie

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires

monique 13/04/2013 17:09

très instructif et documenté.

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche