Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 12:21


AfficheLa manifestation Monumenta (voir notre billet du 13 mai 2012 consacré à Monumenta 2012) accueille sous la nef du Grand Palais, pour sa sixième édition, un couple d'artistes russes émigrés en 1987 et installés depuis 1990 aux Etats-Unis, Ilya et Emilia Kabakov.

Cette installation n'a pas fait l'unanimité dans la critique, certains la jugeant un peu étriquée sous l'espace grandiose de la verrière et ne dégageant pas avec elle l'harmonie à laquelle nous avaient habitués certaines des éditions précédentes, comme celle réalisée par Daniel Buren en 2012.

Ce n'est pas notre avis, nous avons apprécié le caractère (faussement) modeste de cette édition, qui nous a permis de découvrir un artiste octogénaire et toujours plein de l'originalité qui caractérisait ses créations dès l'ère soviétique, et nous faire regretter d'être passé à côté de la grande installation qu'il avait réalisée à Paris en 1995 (image ci-dessous)

c'est ici que nous vivons

L'entrée dans la cité, à travers une porte en ruine se présentant comme le "vestige d'une entrée solemnelle et triomphale dans la cité à un moment de l'histoire" se fait en tournant le dos à la coupole : celle-ci diffuse une musique qui module ses couleurs, évoquant l'orgue lumineux imaginé par Alexandre Scriabine au début du XXième siècle.

monumenta-2014 7602 monumenta-2014 7603

La première salle est le musée vide, où les peintures sont remplacées par les flaques de lumière projetées par les projecteurs des cintres, baigné par la mélodie de la Passacaille de JS Bach.

etude musee vide musee vide

La salle suivante est consacrée à Manas, "reconstruction d'une ville qui exista autrefois au nord du Tibet". 

monumenta-2014 7632 monumenta-2014 7635 monumenta-2014 7637

On trouve ensuite le Centre de l'énergie cosmique, qui "comprend trois bâtiments : le réservoir antique de l'énergie cosmique, le Centre de l'énergie cosmique, et le laboratoire de communication avec la noosphère." Ces deux derniers, qui privilégient l'angle de 60° qu'on retrouve dans les pyramides,  sont détaillés ci dessous.

monumenta-2014 7612 monumenta-2014 7607monumenta-2014 7613 monumenta-2014 7615

Comment rencontrer un ange est le thème de la salle suivante, pleine de fantaisie...

monumenta-2014 7621 monumenta-2014 7623monumenta-2014 7624 monumenta-2014 7625

Cet ensemble de cinq premières salles est complété par Les Portails. "Le portail marque la césure entre l'intérieur et l'extérieur, entre le domaine privé et la sphère sociale, entre l'individuel et le collectif".

monumenta-2014 7627 monumenta-2014 7631

On termine la visite ce cette étrange cité en se dirigeant vers les deux chapelles, non sans apprécier au passage l'harmonie subtile qu'entretiennent les ruelles avec la verrière du Grand Palais.

monumenta-2014 7638 monumenta-2014 7646

La Chapelle blanche : "Comme dans beaucoup d'églises anciennes, les fresques décorant l'ensemble des murs ont disparu. Des peintures apparaissent comme des éléments épars retraçant des éléments de vie.(...) L'énorme tache noire au dessus de l'entrée figure la place dévolue au Jugement dernier et aux représentations tragiques de l'enfer dans la tradition chrétienne".

monumenta-2014 7639 monumenta-2014 7640monumenta-2014 7642 monumenta-2014 7644

La Chapelle sombre : "Les tableaux - de la main d'Ilya Kabakov (note du rédacteur) - sont une somme autobiographique et combinent un trou noir central, des images soviétiques stéréotypées, les souvenirs de la remise du prix impérial à Tokyo inversée par souci de distanciation et les taches blanches des chiffons pour nettoyer les pinceaux".

monumenta-2014 7652 monumenta-2014 7648

monumenta-2014 7649 monumenta-2014 7650

Après la visite de l'étrange cité, ne manquez pas de vous diriger vers l'escalier intérieur latéral de la nef pour en avoir une vue d'ensemble.

monumenta-2014 7653 monumenta-2014 7655

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche