Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 21:39

L'automne est non seulement la saison des expositions, mais celle des concerts. Nous avons pris cette année, en plus de l'abonnement traditionnel à l'Opéra, un abonnement aux représentations données dans l'amphithéatre de Bastille sous le titre un peu obscur de Convergences.

La première soirée Convergences de notre abonnement, ce jeudi soir 11 octobre, était intitulée Le Mystère Georges Bizet. L'écrivain Eric-Emmanuel Schmitt, auteur de cette présentation de la vie et de l'oeuvre du compositeur, la récitait, s'interrompant pour laisser la place au piano et aux chanteurs. L'annonce de la séance sur le site de l'Opéra était ainsi rédigée :

Le 3 mars 1875 était créé Carmen à l’Opéra-Comique. Trois mois plus tard, Bizet mourait foudroyé par un infarctus qui devait laisser sa vie à l’état d’ébauche. Ecrivain passionné, Eric-Emmanuel Schmitt prolonge la vie par l’écriture et esquisse ce qu’aurait pu être l’œuvre de celui dont il tient la disparition comme l’une des grandes catastrophes de l’histoire de la musique occidentale. Il sera entouré de la mezzo Karine Deshayes – qui chantera Carmen quelques semaines plus tard sur la grande scène de Bastille – des ténors Atilla Kiss-B et Cyrille Dubois ainsi que du pianiste Nicolas Stavy.


Georges Bizet

Chants du Rhin pour piano
Variations chromatiques pour piano
Premier nocturne pour piano

 

Adieux de l'hôtesse arabe

 

Docteur Miracle
air de Pasquin « J’suis plus honnête que j’n’suis bête »

 

La jolie Fille de Perth
sérénade de Smith « A la voix d’un amant »

 

Djamileh
duo de Djamileh et Harou « Quelle pâleur est sur ta joue ? »

 

Carmen
air de Carmen « L’amour est enfant de Bohème » première et seconde versions
air de Don José « La fleur que tu m’avais jetée »
air des cartes « En vain pour éviter »
duo de Carmen et Don José, « Non, tu m’aimes pas ! »
duo final de Carmen et Don José, « C’est toi, c’est moi. » 

Carmen et Don José étaient interprétés par :

Portraits 1

L'autre ténor interprétait les rôles "hors Carmen", et Nicolas Stavy accompagnait chanteurs et récitant tout au long du spectacle.

Portraits 2

Le texte suivant d'Eric-Emmanuel Schmitt en résume bien l'esprit :

« CONNAISSEZ-VOUS L’HISTOIRE DE CE GARÇON QUI FUT GÉNIAL À DIX-SEPT ANS PUIS QUI CESSA DE L’ÊTRE ? VOUS PENSEZ QUE JE PARLE D’ARTHUR RIMBAUD ? PAS DU TOUT…  JE VAIS ÉVOQUER UN CAS ENCORE PLUS ÉTRANGE, UN GÉNIE ADOLESCENT QUI FUT ÉTOUFFÉ, ASPHYXIÉ – PAR LUI ET PAR LA SOCIÉTÉ – PENDANT TOUTE SA VIE ADULTE MAIS QUI RETROUVA SA FLAMME À TRENTE-SIX ANS, JUSTE AVANT DE MOURIR, AVANT D’EN MOURIR... IL S’AGIT DE GEORGES BIZET. SANS DOUTE UN DES DESTINS LES PLUS MYSTÉRIEUX DE TOUTE L’HISTOIRE DE LA MUSIQUE. »

Le lecteur curieux d'en savoir un peu plus peut écouter l'auteur développer son propos dans cette vidéo (lien).

Une bien agréable soirée : les interprètes ont été très applaudis.

Truffes 2966

On reconnaît Eric-Emmanuel Schmitt à droite. Karine Deshayes interprétera Carmen à l'Opéra en décembre prochain, sous la baguette de Philippe Jordan. Cependant, nous ne la reverrons pas car elle partage les représentations avec Anna Caterina Antonacci, et c'est cette dernière que nous entendrons le 7 décembre prochain. Nous ne manquerons pas d'en rendre compte à nos lecteurs.

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche