Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 20:22

En passant rue de Varenne ce samedi après-midi, le passant est invité à entrer dans le majestueux hôtel de la Rochefoucauld-Doudeauville, siège de l'ambassade d'Italie à Paris.

Rosso 6783-001 Rosso 6781-001

Le visiteur parcourt les salons de l'ambassade, qui donnent comme tous les hôtels de ce côté de la rue, et notamment son voisin l'hôtel de Matignon, sur un vaste parc.

Rosso 6777-001 Rosso 6771-001

Le salon chinois voisine avec la belle salle de la mappemonde.

Rosso 6775-001 Rosso 6773-001

Teatrosiciliano1.jpgDans l'enfilade de la salle de la mappemonde se trouve un ravissant petit théâtre sicilien  conçu par Adolfo Loewi, grand architecte-décorateur vénitien du XVIII e siècle. Sur les parois sont dessinés des personnages mythologiques et de la Commedia dell'Arte. Les revêtements en bois de style rococo proviennent du palais Butera a la Marina de Palerme, appartenant à la famille sicilienne des Lanza di Trabia. La salle est finement décorée dans une harmonie continue de vert, jaune et or, comme le montre cette photo tirée du site de l'ambassade.

C'est sur la scène du théâtre, plongé dans la pénombre pour la circonstance, qu'est exposé dans sa majesté le Mariage de la Vierge, de Rosso.

Rosso 6769-001

Réalisé en 1523 sur commande de Carlo Ginori, ce panneau de 3,25 x 2,5 m est normalement installé dans une chapelle dédiée à la Vierge et à Saint Joseph dans la basilique de San Lorenzo à Florence. Il en a été décroché il y a un an pour une restauration qui lui a redonné l'éclat de sa jeunesse. Avant de retrouver son cadre d'origine, il est présenté pendant quelques semaines au public parisien  dans le cadre des grandes actions de promotion du patrimoine artistique italien à l’étranger.

Carton

L'expression utilisée de 'retour en France' s'applique non au tableau qui n'avait jamais quitté la chapelle de Florence où les jeunes épouses ont coutume depuis des siècles de venir faire bénir devant lui leurs alliances, mais au peintre né à Florence en 1495, venu en France en 1530 à la demande de François 1er qui lui confia les fresques de la grande galerie de Fontainebleau (notre billet du 5 novembre 2012). Il n'a plus quitté la France où il est mort le 14 novembre 1540 à Fontainebleau.

L’Auditorium du Louvre accueille en même temps le 10 février 2013 à 18h30 une table ronde consacrée à la restauration du tableau (voir lien)

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche