Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 10:13

Ce début de l'automne à Paris nous réserve encore de belles journées, et nous convions le lecteur à nous accompagner dans une ballade le long du canal Saint-Martin, dans la partie où il est découvert, Long de 4,5 km, dont plus de 2 km en souterrain. Il relie le bassin de la Villette à la Seine amont avec une  dénivellation de vingt-cinq mètres. Inauguré en 1825, il comporte 9 écluses et 2 ponts tournants.

Canal 1 Canal 2

Canal 3 Canal 6

Sur le bassin des Récollets, les voiliers (miniatures) peuvent évoluer sous le regard des badauds.

Canal 7 Canal 8

Sur les rives, le mythique Hotel du Nord, inspirateur du film de Marcel Carné, sauvé de la démolition dans les années 80 par une mobilisation nationale et internationale et reconstitué d'après les images du film . Notons que le canal lui-même, au début des années 1970, a pour sa part échappé au remblaiement pour laisser la place à une voie rapide d'entrée dans Paris ! D'autres boutiques pittoresques occupent les rives du canal : on appréciera l'information donnée sur l'ardoie Nous sommes cavistes, somme toute pas inutile...

Canal 4 Canal 5

Quelques implantations industrielles subsistent encore, souvenir du temps où le canal était sillonné de péniches de transport, à présent beaucoup moins nombreuses que les bateaux de promenade

Canal 9 Canal 10

Au nombre des activités présentes au bord du canal, n'oublions pas les sapeurs pompiers

Canal 13 Canal 14

La fin du canal, dans sa dénomination de Saint-Martin, est marquée par l'arrivée au bassin de la Villette, avec la rotonde du même nom. La rotonde de la Villette, ou barrière Saint-Martin, est l'une des barrières d'octroi du mur des Fermiers généraux. Construite juste avant la Révolution par Claude Nicolas Ledoux - l'arcitecte des Salines royales d'Arc-et-Senans - comme élément du mur des Fermiers généraux, la rotonde en constituait le bâtiment le plus imposant.

Canal 15 Canal 16

Du bassin de la Villette, très large, on accède au canal Saint-Martin par une écluse double.

 Canal 18 Canal 17

Outre les bateaux-mouches - que certains qualifient de promène-couillons - évoluent des sportif-ve-s pratiquant l'avion et des petits bateaux électriques loués sur la berge

Canal 19 Canal 20

Canal 21 Canal 22

La fin du bassin de la Villette est encadrée par d'imposants bâtiments : à droite, les anciens entrpôts transformés à présent en résidence étudiante ; à gauche, un bâtiment moderne qui en reprend les formes avec intelligence pour restituer la perspective en remplaçant le jumeau du premier, victime d'un incendie en 1990. 

Canal 23 Canal 24

Au bout du bassin, le pont mobile de l’ingénieur Emile Vuignier, et l'église Saint-Jacques Saint-Christophe réalisée par l’architecte E. Lequeux en 1844 dans le style d’une basilique paléochrétienne.

Canal 26 Canal 25

On atteint alors le canal de l'Ourq.

Canal 27 Canal 28


Canal 29 La promenade se poursuit le long du canal de l'Ourcq, très pittoresque lui aussi. Au croisement avec le canal Saint-Denis, on arrive au Parc de la Villette, dont on aperçoit des constructions pérennes comme la Cité des Sciences, ou éphémères comme le cirque Plume...Mais le Parc mérite bien un billet à lui seul...

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 18:44

Leaflet.jpgComme beaucoup de nos compatriotes, nous avons mis à profit ce dimanche pour découvrir ou revoir des lieux chargés d'histoire, ancienne ou récente, industrielle ou artistique...

Notre petite commune de banlieue, au passé si riche et souvent méconnu, nous proposait plusieurs animations, toutes accessibles au cours d'une promenade à pied depuis notre domicile.

Nous avons commencé par une usine construite dans les années 1860 par la famille Raspail pour commercialiser des recherches pharmaceutiques et produire des liqueurs aux vertus digestives. La fabrique s’est ensuite transformée en distillerie, produisant de l’anisette sous la direction des frères Gras, dans les années 1960. Ce site inscrit à l’inventaire des monuments historiques a récemment été rénové pour devenir un espace culturel. 

Elixir_Raspail.JPG anis-gras 2

Dans la cour de l'ancienne usine, l'ancienne orangerie de la maison d'Emile Raspail, ingénieur à l'origine de cette usine et maire d'Arcueil : il était l'un des fils de l'homme politique François-Vincent Raspail - celui du Boulevard. La maison elle-même, située à côté de l'usine, est aussi classée monument historique : en bavardant avec le maire (actuel) présent sur les lieux, j'ai appris qu'il ne désespérait pas d'en convaincre le propriétaire d'en organiser un jour la visite.

anis-gras-cour

A deux pas se situe, dans la cour d'un immeuble moderne abritant à présent un foyer catholique pour étudiants polonais, une très belle petite chapelle construite entre 1928 et 1930 par les frères Perret pour les religieuses franciscaines de l'Immaculée Conception d’Arcueil.

Perret 1 Perret 3

Disposant d’un budget très limité, Auguste Perret a dessiné un édifice de plan rectangulaire avec une structure de poteaux et poutres en béton armé et une maçonnerie en briques creuses disposées en damier contrastant avec le gris du béton.

Perret 5 Perret-8.jpg

Un autre lieu original proposé à la visite était l'atelier de l'association E.T.R Balistic Graphique,  créée en 1980 "du désir de faire exister un lieu collectif et dynamique autour de la gravure". Elle a pour vocation d’animer l’Atelier-Musée d’Art Graphique d’Arcueil en y rassemblant un collectif d’artistes, amateurs ou professionnels

Atelier 1 Atelier 3

Atelier 4 Atelier 5

Enfin notre après midi s'est terminée dans un lieu chargé d'histoire. Improprement appelé "Maison des Gardes", il s'agit de l'ancien château seigneurial d'Arcueil, acheté en 1710 par Anne-Marie-Joseph de Lorraine, prince de Guise. Avec ce dernier Arcueil a connu son âge d'or, avec sur la colline dominant la Bièvre un château et des jardins à la française comparables à Versailles ou à Sceaux : splendeur éphémère, puisqu'après la mort du prince en 1739 le domaine change de propriétaire et se disperse : terres et droits seigneuriaux passent au gendre du prince, puis au gendre de celui-ci, le prince de Beauveau. Les créanciers des Guise font vendre le domaine et détruire le parc et le château en 1752, dans des circonstances qui demeurent obscures.

Gardes 1 Gardes 2

Tous ces détails nous ont été prodigués par le sympatique et érudit conservateur du patrimoine d'Arcueil, qui pendant ces deux journées a reçu sans discontinuer les visiteurs dans l'espace muséal situé dans les combles de cet édifice et habituellement fermé au public pour des raisons d'accessibilité et de sécurité.

Gardes 3 Gardes 4

 

 

 

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 20:43

Cette mi-septembre ensoleillée est l'occasion pour l'auteur de profiter encore un peu de sa villégiature bretonne, et de faire procéder à l'hivernage de son bateau. Le temps se prête à des ballades sur le sentier côtier : une des dernières nous a emmené à Porspoder, charmante localité du pays d'Iroise, dont nous nous proposons de vous faire partager la beauté.

P1000656 P1000667

Abritant le petit port d'un côté, et une petite plage très abritée dite "plage des dames", la presqu'île Saint-Laurent offre un espace naturel préservé et sauvage à deux pas du coeur du bourg.

P1000657 P1000658

En suivant le sentier le long de la côte nord de la presqu'île, on découvre au large le phare du Four, dont la silhouette trapue s'élève à 28 m au-dessus de la mer. Construit en 1868, il était classé dans la catégorie des "enfers" par les gardiens qui l'ont occupé jusqu'à 1993, date de son automatisation.

P1000659 P1000665

La promenade autour de la presqu'île offre des points de vue variés, notamment sur le bourg de Pospoder, en surplombant la plage des dames où les baigneurs sont encore nombreux en cette fin de saison.

P1000663 P1000666

Arrivé vers le bourg, on découvre un lavoir ancien curieusement placé en bord de mer ; devant l'église, on surplombe un petit jardin au bord d'un ruisseau qui dévale vers les flots.

P1000675 P1000678

L'église Saint-Budoc, bel édifice de granit datant du début du XVIIème siècle dont un panneau rappelle l'histoire, voisine avec une mairie de caractère.

P1000693 P1000679

Poursuivant le sentier vers le sud, le promeneur ne manquera pas de s'arrêter à la table d'orientation de la pointe de Garchine, réalisée comme il se doit par la manufacture Henriot, à Quimper...

P1000689 P1000692

P1000691 P1000690

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 17:00

Pour atténuer la mélancolie de la rentrée, le blog vous propose quelques belles réminiscences de la période des vacances. Aujourd'hui, nous faisons découvrir à ceux qui ne le connaîtraient pas un site unique au bord de la Gironde, à deux pas de Royan, où nous avons eu le plaisir de revenir il y a quelques jours avec des amis. Pour les autres, nous espérons qu'ils seront aussi heureux que nous de le parcourir à nouveau.

Le site étant préservé des véhicules, nous parcourons les derniers mètres à pied en longeant la rive à marée basse.

P1000509 P1000510

Le village aux étroites ruelles est endormi sous le soleil d'août.

P1000518

Le joyau de cette ancienne bastide fondée en 1284 par Edouard 1er, duc d'Aquitaine et roi d'Angleterre, est la très belle église romane Sainte-Radegonde.

P1000512 P1000514

Depuis le village, ou depuis la falaise du Caillaud depuis l'autre côté du petit port de Talmont, sa silhouette donne au paysage un caractère unique.

P1000515 P1000530

Les cabanes de pêche au carrelet marquent aussi le paysage de façon caractéristique

P1000519 P1000520

Les carrelets sous la falaise du Caillaud sont particulièrement importants

P1000528 P1000529

Si ce billet vous donne envie de voir ou revoir Talmont, ne manquez de visiter le site archéologique de Barzan : des fouilles y sont pratiquées depuis le début du siècle dernier, mais c'est dans les années 70 que des photos aériennes ont permis d'apprécier l'ampleur de ce qui pourrait être l'emplacement d'une ville importante de la Province des Santons, Novioregum, dont la mémoire s'était perdue depuis les premiers siècles de notre ère.

P1000531

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
15 août 2014 5 15 /08 /août /2014 14:12

Le beau temps étant de la partie, les traditions ont pu être respectées cette année à Saint-Pabu. A 10 h30, deux vedettes de la SNSM (celle de Porstsall et celle de l'Aber Wrac'h) s'amarrent au quai du Stellec'h.

P1000318 P1000320

Les bateaux se rassemblent autour de la cale où la messe est célébrée en plein air depuis une barge.

P1000324 P1000325

P1000326 P1000327.JPG

P1000329

A la fin de la cérémonie, tous se préparent à escorter les vedettes de la SNSM pour se diriger vers l'embouchure de l'Aber où sera jetée une gerbe à la mémoire des disparus en mer

P1000343 P1000345

Nous prenons part à la procession qui a fière allure...

P1000349 P1000350

P1000352 P1000354

La gerbe est  larguée à la hauteur de la balise du Chien.

P1000356 P1000360

Les bateaux présents exécutent alors des cercles autour de la gerbe, faisant retentir les cornes en hommage aux disparus (si la vidéo n'est pas accessible, cliquer sur ce lien)

Abandonnant la gerbe emportée par les flots, tous repartent  vers l'Aber

P1000371 P1000374

Beaucoup des participants se retrouveront comme nous-même au moules-frites traditionnellement organisé le même jour au bénéfice de l'équipe locale de football, l'Avel Vor Saint-Pabu.

P1000382 P1000383

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 15:21

Picasso bandeau prolongation

La culture ne perd pas ses droits pendant la période estivale, bien au contraire. A l'occasion d'une visite en voisins à nos bons amis de Bénodet, nous avons pu visiter une très intéressante exposition organisée par le musée des beaux-arts de Quimper en collaboration avec la Fondation Picasso (Museo Casa Natal) de la ville de Malaga et qui sera ensuite présentée au musée de Pau.

Comme le dit la notice, "l'ensemble des gravures exposées, une première en France, permet de voir combien les femmes de la vie de Picasso, mais aussi les femmes imaginées, rêvées et fantasmées, ont compté dans sa production artistique. Fernande, Marie-Thérèse, Dora, Françoise et Jacqueline ont marqué son oauvre qui brouille les frontières entre l'art et la vie".

Les deux premières salles sont remplies d'images de Françoise (Gilot)

Françoise 2 Françoise 3

Françoise 1 Françoise 4

et Jacqueline (Roque)

Jacqueline 3 Jacqueline 4

Jacqueline 1 Jacqueline 2

Des variations sur le thème des deux femmes où Françoise serait éveillée et Dora, qui l'a précédée dans la vie de l'artiste, endormie...

Deux femmes 1 Deux femmes 2

Le thème de la femme au miroir est présent lui aussi...

Miroir 1 Miroir 2

Moins connus, des poèmes illustrés de Picasso :

Poème illustré 1 Poème illustré 2

Dans les variations stylistiques autour du nu féminin, cette oeuvre de la période néoclassique de Picasso, en 1923, inspirée par Olga Kokhlova et cette femme-oiseau inspirée par Dora Maar...

Images 1 Images 2

Vénus et l'Amour, inspiré par Lucas Cranach, et une Pose habillée

 Maîtres 1 Maîtres 2

Peu de toiles dans cet ensemble : retenons la "Femme nue couchée dans un intérieur", du musée de Belfort et la "Femme assise sur un banc du Musée National Picasso, en dépôt au musée d'art moderne de Strasbourg

Huile 2 Huile 1

Terminons sur deux oeuvres où le talent de dessinateur de Picasso s'exprime tout particulièrement, Modèle et grande tête scuptée (1933) et le vieux roi (1959)

Dessin 1 Dessin 2

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
31 juillet 2014 4 31 /07 /juillet /2014 21:36

Nous rompons la trêve estivale du blog pour faire rendre compte au lecteur d'une très sympatique manifestation artistique qui a ensoleillé notre séjour breton.

affiche

Comme le présente leur site (voir ce lien) où on trouvera notamment la biographie de ces musiciens :

L’Ensemble Iroise a été créé en 2011 pour les Premières Rencontres Musicales de Saint Ourzal (maintenant Rencontres Musicales d'Iroise). Réunis sur scène autour d’une même passion, la musique de chambre, les musiciens de cet ensemble cherchent à partager leur vocation avec le public en proposant des concerts riches et dynamiques mais également très ludiques grâce à la présentation de leurs concerts. Ils proposent des rencontres aussi bien humaines qu’artistiques. Ces jeunes musiciens aiment mettre en valeur la richesse de la musique classique en proposant des pièces de différents styles allant du duo au septuor à cordes.

Nous avons assisté lundi 28 juillet dernier au concert que ces sympatiques jeunes gens ont donné dans la petite chapelle Dom Michel (de Nobletz) au Conquet, qui domine cette si belle rade :

P1000186 P1000185

...et, enthousiasmés, nous sommes retournés les écouter le lendemain - dans un autre programme - à l'église Saint Pol Aurélien de Lampaul Ploudalmézeau, commune voisine de la nôtre, en voisins

P1000191 P1000198

P1000197vP1000203

A la fin du concert de Lampaul, après une très belle interprétation de l'octuor Opus 20 de Mendelssohn, l'ensemble a donné une variation sur un thème breton que nous vous proposerons de partager avec nous lorsque les animateurs du festival nous donneront le feu vert.

(Si la video ne s'affiche pas, cliquer sur ce lien lorsqu'il redeviendra opérationnel)

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 10:49

Pour ne pas décourager les fidèles lecteurs de ce blog, qui fait relâche pendant les vacances d'été, nous leur envoyons quelques cartes postales...

La villégiature bretonne de l'auteur, telle que nous l'avons rerouvée au soir de notre arrivée, dans son écrin de fleurs....

P1000004 P1000003

P1000005 P1000006

Pour les moments où le temps est maussade - il n'est jamais vraiment mauvais, en Bretagne...- activités d'intérieur ou marche dans la brume  sur le sentier côtier...

P1000014 P1000024

Rencontre de la faune et de la flore de la lande...

P1000026 P1000029

P1000031 P1000035

et la poésie des petits ports - ici, Portsall...

P1000047 P1000048

Et pour vous donner un petit air de musique bretonne décalée, orgue et bombarde à Lannilis où un concert gratuit est offert le mercredi matin, jour de marché, de 10H30 à 11H30. (ce 23 juillet, Olivier Dekeister, titulaire des grandes orgues de l'église Saint-Lambert de Vaugirard à Paris et Christophe Martin à la bombarde)

(Si la vidéo ne s'affiche pas, cliquez sur ce lien)

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 19:15

affiche.

La semaine dernière, l'OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) organisait, à l'occasion de la journée mondiale des réfugiés, un colloque qui se tenait dans l'auditorium de l'Institut du monde arabe. Outre le grand intérêt de cette manifestation, avec trois tables rondes organisées respectivement sur la Syrie, sur les "nouveaux" publics de réfugiés que constituent les victimes des violences faites aux femmes ou aux LGBT, et sur la Centrafrique, et un discours de conclusion du ministre de l'Intérieur rappelant tout l'attachement du Gouvernement à garder à notre pays sa vocation de Terre d'asile. L'IMA, qui accueillait le colloque pendant son jour de fermeture hebdomadaire, a invité les participants à visiter l'exposition qu'il abrite actuellement, consacrée à ces trains mythiques de l'Orient-Express...

WL 7850

WL 7882 WL 7846

La principale attraction en sont quelques très belles voitures, dont l'une fabriquée, comme l'indique la plaque, par les Entreprises industrielles charentaises (EIC), usine fondée en 1918 sur le site d'Aytré, près de La Rochelle, par une compagnie américaine et qui après plusieurs changements de main est toujours en activité et produit actuellement les tramways Citadis d'Alstom.

WL 7849 WL 7851

Laissons le lecteur parcourir avec nous les couloirs des voitures aux confortables compartiments...

WL 7853 WL 7858

...parsemés par les oranisateurs d'objets du quotidien des voyageurs, en admirant au passage les vitraux de Lalique.

WL 7866 WL 7863

Dans une voiture-lit, le coin du conducteur, attentif au confort de ses passgers, et le coin lavabo d'un compartiment,

WL 7869 WL 7870

Position jour à gauche, nuit à droite...

WL 7872 WL 7874

Figure également une voiture-salon de toute beauté...

WL 7875 WL 7876

WL-7878-001.JPG WL 7881

En quittant les voitures garées sur le parvis, de très belles marqueteries rescapées d'anciennes voitures sont exposées à l'intérieur du bâtiment de l'institut...

WL 7890 WL 7891

ainsi que des affiches pour continuer à faire rêver le visiteur...

WL 7886 WL 7888

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
21 juin 2014 6 21 /06 /juin /2014 18:33

 Affiche

     

Exposition un peu "hors-normes" au Grand-Palais en ce moment. Comme le précise la présentation, "L’année 2014 marque le bimillénaire du décès du premier empereur de Rome, Auguste, mort à Nola, le 19 août 14. Il est célèbre pour avoir été l’unificateur du monde romain, c’est-à-dire de tout le bassin méditerranéen. L’ambition de cette exposition est de faire revivre un homme, avec ses aspirations, ses contradictions, ses qualités et ses illusions, ainsi que son époque."

 

Ce n'est pas l'aspect archéologique, ni l'aspect didactique de cette manifestion - même s'ils présentent un intérêt manifeste - qui ont retenu notre attention, mais la beauté des objets exposés, que nous essaierons de faire partager à nos lecteurs...

 

Les grandes statues d'Auguste rendent sa présence presque réelle.

 

Auguste 7777-001 Auguste 7779-001

Les plaques de terre cuite semblent juste sorties du four...

 Auguste 7774-001 Auguste 7775-001

Frises et fresques...

 Auguste 7776-001 Auguste 7781-001

Belle mise en scènepour la généalogie d'Auguste comme pour d'autres sujets, tel le théatre...

Auguste 7780-001 Auguste 7783-001

Le génie de la sculture s'affirme, soit directement inspiré de la Grèce...

Auguste 7778-001 Auguste 7782-001

soit plus moderne, avec ces drapés subtils

Auguste 7786-001 Auguste 7787-001

Des objets aussi, très bien conservés comme ces trépieds, ces coupes,

Auguste 7790-001 Auguste 7788-001

ce casque, ces urnes funéraires

Auguste 7784-001 Auguste 7791-001

Une exposition qui valait bien que le grand palais transforme son entrée pour l'occasion, soulignant la continuité entre l'architecture de l'empire romain et la grandiloquence de le troisième république à son apogée de la "Belle Epoque"...

Auguste 7792-001

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche