Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 09:05

Soucieux d'avoir un aperçu du nouveau bâtiment construit par Frank Gehry en bordure du Bois de Boulogne pour abriter à partir de l'automne prochain les manifestations de mécénat artistiques de la Fondation Louis Vuitton (voir le site) nos pas nous ont conduit l'autre jour vers l'ouest parisien.

Bagatelle 7672

Le bâtiment a été réceptionné, et les abords sont en cours de finition ainsi que l'aménagement intérieur,

Bagatelle 7669 Bagatelle 7675

Poursuivant notre promenade à travers le bois, nous nous sommes approchés du parc de Bagatelle, croisant au passage les paons en liberté qui en font un des charmes

Bagatelle 7678 Bagatelle 7686

Bagatelle est bien sûr connu pour sa roseraie, dont Jules Gravereaux, que nous avons évoqué dans notre blog du 3 mars 2012, est à l'origine.

 Bagatelle 7703 Bagatelle 7701

Mais c'est une autre des merveilles de ce jardin que nous avons choisi de vous faire découvrir, le jardin des iris, d'inspiration hispano-mauresque, créé en 1920 par Jean-Claude-Nicolas Forestier, conservateur des Parcs et Jardins de la ville de Paris.

Bagatelle 7688 Bagatelle 1092

Comme l'indique le panneau d'information, la floraison des espèces qui y sont présentes se succèdent de février au milieu de l'été. Que ces quelques échantillons vous donnent l'envie d'y venir ou d'y revenir...

Bagatelle 7690 Bagatelle 7691

Bagatelle 7692 Bagatelle 7693

Bagatelle 7695 Bagatelle 7696

Bagatelle 7694 Bagatelle 7697

Pour clôturer ce billet spécialement dédicacé à une fidèle lectrice du Loir-et-Cher, créatrice et propriétaire d'une iriseraie, un dernier cliché de ce si beau jardin...

Bagatelle 7704

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 10:25

Votre blog préféré ne pouvait laisser passer le centenaire du début de la "Grande" guerre sans rendre compte d'au moins une des innombrables expositions organisées dans ce cadre. Nous avons choisi celle organisée jusqu'au 11 novembre de cette année - tout un programme - par le Musée de l'Image à Epinal.

IMG1

Comme le présente le Musée, "entre 1915 et 1918, l’Imagerie Pellerin édite sa dernière grande série d’images, comportant feuilles de soldats, pantins et constructions illustrant la vie sur le front. Images pour jouer, elles racontent aux enfants le quotidien des poilus, mais sont aussi des images de propagande."

Un des arrières grands-pères de l'auteur de ce blog était à cette époque encore coloriste à l'imagerie d'Epinal, en fin de carrière : peut-être les zouaves de l'image doivent-ils l'éclat de leur tenue au passage de son pinceau sur le pochoir...

Dans une grande salle sont reconstituées, à hauteur d'enfant, les scènes du front que les planches éditées par l'imagerie lui proposaient de composer.

Images 7735 Images 7728

Ainsi ce poste de secours, avant et après réalisation...

Un poste de secours Images 7734

Des planches entières de figurines permettaient aux bambinsde donner libre cours à leur imagination...

Chasseurs à pied Images 7729

L'arrière n'était pas oublié, comme cet hopital ou cette boulangerie de campagne

Images 7732 Images 7733

...non plus que nos vaillants alliés, avec ce camp de soldats de l'empire britannique et cette ambulance américaine...

Images 7730 Images 7731

Un exemple d'images de la même époque, dans le même esprit, Graines de poilus, ainsi qu'un pantin à monter, peu aimable pour l'adversaire...

Graines de poilus Kamerad

Le centenaire de 1914 est également évoqué par une exposition d'oeuvres de la photographe italienne Paola de Petri. "Avec sa série To face, la photographe nous montre les paysages, témoins de la Grande Guerre, où la nature érode les souvenirs et redevient sauvage et originelle. Les traces des folies de l’homme s’atténuent pour peu à peu disparaître."

paola.jpg

Si vous passez à Epinal pour cette exposition, ne manquez pas l'exposition temporaire consacrée au Portrait d'un lion,

Portrait d'un lion

ni bien sûr les collections permanentes...

Expo permanente

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 20:25

015

ULorraineenstib téléchargement

Pour la 10e année consécutive, se sont déroulés à Épinal, cité chère à l'auteur de ce blog, les "défis du bois". Organisés conjointement par l'école nationale supérieure des technologies et industries du bois (ENSTIB) appartenant à l'université de Lorraine et installée à Épinal, et par l'école nationale supérieure d'architecture de Nancy, ils ont permis du 13 au 20 mai dernier à des équipes d'élèves de ces écoles et d'autres établissements partenaires, de France et de l'étranger, de concourir en rivalisant d'ingéniosité et d'originalité autour d'un thème. Pendant les deux mois qui suivent, les œuvres restent exposées pour le public et nous avons souhaité vous en faire profiter.

L'épreuve consistait à construire le long d'une allée de tilleuls du jardin public du Cours des "folies" mettant en valeur les arbres sans s'y appuyer, en respectant certaines contraintes de forme et d'environnement. 

Le premier prix (prix France Bois) est allé à l'équipe TRIFOLIE (à gauche) tandis que l'équipe TRABOULANGLE (à droite) recevait le prix de la transition.

Defis-du-Bois 0163 Defis-du-Bois 0164

Pour l'équipe NEGA-TREE, le prix de la radicalité (prix Metsa Wood)

Defis-du-Bois 0189 Defis-du-Bois 0191

Pour l'équipe DISCRELIGNEUSE (à gauche), le prix de la grâce (prix du Moniteur) et pour l'équipe ARBITRARBRE (à droite) celui de la cohérence (prix Charpente Houot)

Defis-du-Bois 0159 Defis-du-Bois 0160

Le prix de la cohérence (Prix Pays d'Epinal - Coeur des Vosges - Terre de hêtres) va à l'équipe FOLIOGRAPHIE (à gauche), celui de la technicité (prix SFS Intec) à l'équipe ESCAEDRE (à droite - image GB FACTORY)

Defis-du-Bois 0161 escaedre-001.jpg

A l'équipe HEPTAPLOSION, qui a échappé à notre objectif, le prix de la performance et à l'équipe ELEVASION, ci-dessous, le prix du rêve (prix SIAT Braun)

Defis-du-Bois 0193 Defis-du-Bois 0192

En dehors de ces réalisations des élèves, on pouvait également admirer cette très belle illustration d'une "conception paramétrique et fabrication robotique de structures plissées en bois" avec l'utilisation originale de bouteilles (remplies malheureusement d'eau et non d'un liquide plus festif...) comme clés de verrouillage

Defis-du-Bois 0166 Defis-du-Bois 0168

En souhaitant que ces belles réalisations donnent au lecteur l'envie de visiter Epinal, signalons que le Tour de France y sera accueilli cette année, comme le laissent penser ces décorations florales, et que la vieille ville vue du parc du Château a gardé tout son charme.

Defis-du-Bois 0171 Defis-du-Bois 0180

 

 

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
24 mai 2014 6 24 /05 /mai /2014 12:21


AfficheLa manifestation Monumenta (voir notre billet du 13 mai 2012 consacré à Monumenta 2012) accueille sous la nef du Grand Palais, pour sa sixième édition, un couple d'artistes russes émigrés en 1987 et installés depuis 1990 aux Etats-Unis, Ilya et Emilia Kabakov.

Cette installation n'a pas fait l'unanimité dans la critique, certains la jugeant un peu étriquée sous l'espace grandiose de la verrière et ne dégageant pas avec elle l'harmonie à laquelle nous avaient habitués certaines des éditions précédentes, comme celle réalisée par Daniel Buren en 2012.

Ce n'est pas notre avis, nous avons apprécié le caractère (faussement) modeste de cette édition, qui nous a permis de découvrir un artiste octogénaire et toujours plein de l'originalité qui caractérisait ses créations dès l'ère soviétique, et nous faire regretter d'être passé à côté de la grande installation qu'il avait réalisée à Paris en 1995 (image ci-dessous)

c'est ici que nous vivons

L'entrée dans la cité, à travers une porte en ruine se présentant comme le "vestige d'une entrée solemnelle et triomphale dans la cité à un moment de l'histoire" se fait en tournant le dos à la coupole : celle-ci diffuse une musique qui module ses couleurs, évoquant l'orgue lumineux imaginé par Alexandre Scriabine au début du XXième siècle.

monumenta-2014 7602 monumenta-2014 7603

La première salle est le musée vide, où les peintures sont remplacées par les flaques de lumière projetées par les projecteurs des cintres, baigné par la mélodie de la Passacaille de JS Bach.

etude musee vide musee vide

La salle suivante est consacrée à Manas, "reconstruction d'une ville qui exista autrefois au nord du Tibet". 

monumenta-2014 7632 monumenta-2014 7635 monumenta-2014 7637

On trouve ensuite le Centre de l'énergie cosmique, qui "comprend trois bâtiments : le réservoir antique de l'énergie cosmique, le Centre de l'énergie cosmique, et le laboratoire de communication avec la noosphère." Ces deux derniers, qui privilégient l'angle de 60° qu'on retrouve dans les pyramides,  sont détaillés ci dessous.

monumenta-2014 7612 monumenta-2014 7607monumenta-2014 7613 monumenta-2014 7615

Comment rencontrer un ange est le thème de la salle suivante, pleine de fantaisie...

monumenta-2014 7621 monumenta-2014 7623monumenta-2014 7624 monumenta-2014 7625

Cet ensemble de cinq premières salles est complété par Les Portails. "Le portail marque la césure entre l'intérieur et l'extérieur, entre le domaine privé et la sphère sociale, entre l'individuel et le collectif".

monumenta-2014 7627 monumenta-2014 7631

On termine la visite ce cette étrange cité en se dirigeant vers les deux chapelles, non sans apprécier au passage l'harmonie subtile qu'entretiennent les ruelles avec la verrière du Grand Palais.

monumenta-2014 7638 monumenta-2014 7646

La Chapelle blanche : "Comme dans beaucoup d'églises anciennes, les fresques décorant l'ensemble des murs ont disparu. Des peintures apparaissent comme des éléments épars retraçant des éléments de vie.(...) L'énorme tache noire au dessus de l'entrée figure la place dévolue au Jugement dernier et aux représentations tragiques de l'enfer dans la tradition chrétienne".

monumenta-2014 7639 monumenta-2014 7640monumenta-2014 7642 monumenta-2014 7644

La Chapelle sombre : "Les tableaux - de la main d'Ilya Kabakov (note du rédacteur) - sont une somme autobiographique et combinent un trou noir central, des images soviétiques stéréotypées, les souvenirs de la remise du prix impérial à Tokyo inversée par souci de distanciation et les taches blanches des chiffons pour nettoyer les pinceaux".

monumenta-2014 7652 monumenta-2014 7648

monumenta-2014 7649 monumenta-2014 7650

Après la visite de l'étrange cité, ne manquez pas de vous diriger vers l'escalier intérieur latéral de la nef pour en avoir une vue d'ensemble.

monumenta-2014 7653 monumenta-2014 7655

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 18:48

Comme promis dans le billet précédent, nous poursuivons et terminons la présentation de quelques installations du festival des jardins de Chaumont-sur-Loire.

12 Dissection du jardin d'Eden suivi de 13 - Haute Culture 

Chaumont---2 0073 Chaumont---2 0072Chaumont---2 0077 Chaumont---2 0080

14 - Le Toucher d'or suivi de15  - Les fleurs maudites

Chaumont---2 0082 Chaumont---2 0083Chaumont---2 0084 Chaumont---2 0086

17 - Parcours initiatique, allégorie des sept péchés capitaux suivi de 18 - Purgatorium

Chaumont---2 0090 Chaumont---2 0087Chaumont---2 0101 Chaumont---2 0100

Chaumont---2 0098

 

Dans

 

19 - Le Jardin de la Grotte

 

cette amusante structure de carton recouverte de plastique abrite un espace où le visiteur peut s'asseoir quelques instants pour lire des textes ésotériques en français et russe, langue de son créateur

 

 

Chaumont---2 0091 Chaumont---2 0093

19 bis - Eloge de la défaillance

Chaumont---2 0104 Chaumont---2 0105

20 - Pour l'amour de Tongariro

Chaumont---2 0108 Chaumont---2 0110

21 - Paradis inversé, où le cauotchouc est omniprésent.

Chaumont---2 0113 Chaumont---2 0115Chaumont---2 0117 Chaumont---2 0116

23 - Les couleurs du péché

Chaumont---2 0120 Chaumont---2 0121

24 - Le jardin des poules

Chaumont---2 0125 Chaumont---2 0123

Après les installations temporaires de ce festival 2014, le visiteur ne manquera pas de faire le tour du Parc du Gualoup, une nouvelle extension qui regroupe des installations plus pérennes, souvent l'oeuvre d'artistes chinois et japonais, dont la beauté s'accroît d'année en année.

Chaumont---2 0130 Chaumont---2 0128

Chaumont---2 0132 Chaumont---2 0134

Chaumont---2-0142.JPG Chaumont---2 0148

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
15 mai 2014 4 15 /05 /mai /2014 14:33

Un-festival-de-peches-capitaux_large.jpgNos fidèles lecteurs se souviennent sans doute de notre billet du 4 juin 2013 consacré à la 22ème édition du festival international des jardins, dans le parc du château de Chaumont sur Loire.

 

L'édition de cette année est consacrée aux "péchés capitaux. Sans nous apesantir sur les savantes métaphores que recouvre chaque installation, nous nous contenterons d'afficher quelques vues des installations temporaires, nous attachant avant tout à leur beauté plastique.

 

Précisant les numéros et les titres des réalisations, nous renvoyons pour plus de détail au site officiel du festival :

 

http://www.domaine-chaumont.fr/festival_festival-visite

 

 

1 - Ma cassette

Chaumont---2 0012 Chaumont---2 0013Chaumont---2 0014 Chaumont---2 0015

2 - Paradigme

Chaumont---2 0019 Chaumont---2 0018Chaumont---2 0023 Chaumont---2 0020

3 - Quand l'avare rêve  suivi de 4 - Péchés virtuels

Chaumont---2 0025 Chaumont---2 0026Chaumont---2 0027 Chaumont---2 0031Chaumont---2 0032 Chaumont---2 0028

Chaumont---2 0033

 

 

4 bis - Le miroir de Narcisse

 

suivi de 5- Les sept pêchers capitaux

 

(jeu de mot!)

 

 

Chaumont---2 0035 Chaumont---2 0034

6 - Gourmanderie suivi de 7 - Le jardin mis en boîte

Chaumont---2 0039 Chaumont---2 0043Chaumont---2 0048 Chaumont---2 0051

Chaumont---2 0050

 

 

8 - Le jardin déchêné

 

(allégorie sur le thème du chêne et du roseau)


suivi de 9 - Bloom

 

 

Chaumont---2 0052 Chaumont---2 0054Chaumont---2 0055 Chaumont---2 0057Chaumont---2 0058 Chaumont---2 0061

10 - Le purgatoire des tentations suivi de 11 - Le jardin des pécheresses

Chaumont---2 0064  Chaumont---2 0068 Chaumont---2 0066

 

Bien d'autres installations attendent le visiteur.

 

Nous consacrerons notre prochain billet à quelques unes d'entre elles.

 

A suivre, donc...

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 15:31

Le paysage urbain du Mans a pris la semaine dernière une nouvelle dimension avec l'inauguration du très bel ensemble des Quinconces, au pied de la vieille ville, sous le chevet de la cathédrale.

Le-Mans 6950

Le weekend des 26-27 avril, plus de 13 000 visiteurs se sont pressés à la journée portes ouvertes qui a permis aux Manceaux de découvrir notamment le centre culturel, avec son théatre-salle de concert de plus de 800 places (bloc de droite). Le bloc de gauche accueille quant à lui le plus moderne complexe cinématographique de France, géré par Pathé, avec 11 salles et 1830 places.

Les liens proches de l'auteur de ce blog avec l'un des principaux acteurs de cette réalisation nous ont permis il y a quelques mois d'en découvrir le chantier en voie de finition.

Ainsi la grande salle du centre culturel, le jour de l'ouverture (à gauche) et en cours de finition (à droite)

20140508 130316000 iOS Le-Mans 3377

Nous avions pu alors avoir un aperçu des cintres, impressionnants, et des loges des artistes, intimes mais très lumineuses comme tout le bâtiment

Le-Mans 3362 Le-Mans 3391

L'atmosphère chaleureuse du foyer était déjà présente, même sans mobilier...

20140430 172258912 iOS Le-Mans 3381

Les grandes galeries, déjà très belles en chantier, attendent à présent les spectateurs

20140430_172401737_iOS-copie-1.jpg Le-Mans 3372

La magie de cet espace, où la vue sur le chevet de la cathédrale se marie harmonieusement aux lignes contemporaines, séduit grands et petits

Le-Mans 3380 Le-Mans 3373

Le bâtiment offre partout de très belles perspectives...

20140430_173715237_iOS-copie-1.jpg 20140418 165725679 iOS

...et une grande salle pour les réunions du Conseil municipal : le maire du Mans a bien mérité sa réélection, malgré un contexte national difficile pour son parti!

20140426 135644489 iOS 20140418 175332032 iOS

 

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
27 avril 2014 7 27 /04 /avril /2014 15:02

Exposition étonnante au Musée d'Orsay du 11 mars au 6 juillet

Expo

J'ai tendance à me méfier des expositions associant deux artistes : le fil reliant les deux est souvent ténu, plutôt artificiel...

Dans le cas présent, la pertinence de cette association saute au yeux, et le résultat est admirable. Le public ne s'y est d'ailleurs pas trompé : après un démarrage discret, les queues tant à l'extérieur du musée qu'à l'intérieur même, une fois rentré, sont impressionnantes. La genèse de cette exposition est parfaitement résumée sur le site du Musée :

"Quelques jours avant l'ouverture d'une rétrospective Van Gogh à Paris en 1947, le galeriste Pierre Loeb suggéra à Antonin Artaud (1896-1948) d'écrire un texte sur le peintre. 
Prenant le contrepied de la thèse de l'aliénation, Artaud s'attacha à démontrer comment la lucidité supérieure de Van Gogh gênait les consciences ordinaires. En voulant l'empêcher d'émettre "d'insupportables vérités", ceux que sa peinture dérangeait le poussèrent au suicide. 
En s'appuyant sur les catégories ou les désignations singulières mises en avant par Artaud dans Van Gogh le suicidé de la société, le parcours de l'exposition se déroule à travers une quarantaine de tableaux, un choix de dessins et de lettres de Van Gogh ainsi qu'une sélection d'oeuvres graphiques du poète-dessinateur."

L'expo, s'efforçant de rassembler les tableaux de la rétrospective de 1947, est l'occasion de voir quelques tableaux de collections particulières ou venant de musées étrangers, comme ci-dessous de La Haye et d'Amsterdam

Champ avec des coquelicots Crabe sur le dos

ou du MOMA de New-york pour ces lauriers roses. Même quand il "viennent" du musée d'Orsay, comme cette salle de bal à Arles, c'est l'occasion de les redécouvrir ou d'en faire une autre lecture.

Les lauriers roses La salle de danse à Arles

L'accrochage suit les chapitres de l'ouvrage d'Artaud, comme cette salle consacrés aux "paysages de convulsions fortes". Le docteur Gachet, que dans sa haine des médecins psychiatres Artaud rend responsable du suicide de Van Gogh, est bien sûr présent

Paysages tourmentés Docteur Gachet détail

L'oeuvre dessiné d'Artaud est présent, en contrepoint, avec ses grands dessins comme Le Théâtre de la Cruauté" ou La Projection du véritable corps ou encore cet impressionnant autoportrait.

dessins Artaud 1Autoportrait Antonin Artaud 1946

Réalisés pour beaucoup d'entre eux à des fins thérapeutiques, leur caractère d'expression artistique n'en est pas moins présent.

La projection du véritable corps - détail

Malgré l'affluence, la caractère intime de l'accrochage permet d'apprécier les détails de la manière unique de Van Gogh, comme dans ce tableau représentant la cour de l'Hopital Saint-Paul à Saint Remy de Provence

Saint-Rémy Hopital Saint Remy détail

ou la fameuse chambre de la maison jaune

La Chambre d'Arles La Chambre d'Arles - détail

ou la nuit étoilée

La nuit etoilée La nuit etoilée - détail

Sans doute la plus belle exposition de ce printemps...


Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 11:24

Si vous cherchez des idées de cadeaux pour les cloches de Pâques ou un pot de départ, je vous propose un nouvel objet technologique qui a le mérite de l'originalité et qui, n'étant pas (encore) trop bon marché, vous permettra de vous distinguer à coup sûr...

Lors de ma dernière visite au BHV - dont le sous-sol est comme chacun sait le paradis du bricoleur - pour chercher à remplacer des boutons de porte de placard endommagées, j'ai été interpellé par de nombreuses publicités pour des imprimantes "3D". A plusieurs étages du magasin étaient exposées ces mystérieuses machines :

20140409_160945839_iOS-copie-1.jpg

Le client était invité, pour plus d'explications, à visiter les locaux de l'"Observatoire", situé au 5ème étage du magasin :

20140409_161607990_iOS-copie-1.jpg

Des fiches didactiques expliquent le principe de l'impression 3D et l'organisation de l'entreprise qui présente au BHV ses matériels et ses réalisations

20140409_161800098_iOS-copie-1.jpg 20140409_161835023_iOS-copie-1.jpg

On pouvait y voir quelques postes de travail d'où ces machines étaient commandées - rien de plus banal - mais surtout quelques unes de ces machine à l'oeuvre...

L'usinage d'une pièce ronde : 


Impression 3D pièce usinée par Michel_Euriat

ou la réalisation d'un charmant petit animal :


Impression 3D cruche par Michel_Euriat

On pouvait aussi voir des objets de toutes sortes, ludiques ou plus utiles, "imprimés" à l'aide de ces machines :

20140409_161433618_iOS-copie-1.jpg 20140409_161934596_iOS-copie-1.jpg

Les prix de ces joujoux sont encore assez élevés (il y a naturellement aussi des scanners 3D, plus abordables comme on le voit, mais peu utiles sans une imprimante pour en exploiter le résultat...) :

20140409 161522346 iOS-copie-1

Les "consommables" - matière plastique chauffée et finement traitée par les 'têtes d'écriture" des imprimantes, sont un peu plus chers que des cartouches d'encre (encore que, vu le prix de ces dernières...) mais il est inutile d'acheter du papier!

SI vous trouvez le rapport prix/utilité un peu élevé pour un usage ponctuel, n'hésitez pas à faire appel à des spécialistes pour vos "impressions" 3D : le FabShop est à votre service!

PhotoScan.jpg

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 21:52

C'était ce 1er avril la rentrée pour la série des "Débats Descartes", rencontres ouvertes à tous, organisées à l'Université Paris-Descartes à un horaire très pratique, de 12H à 13H30 . Le cycle des conférences de cette année - la cinquième - aura pour thème "Ordre et désordre dans le genre" et sera organisé, thème oblige, en partenariat avec la mission "Parité" de l'universitéaffiche-DD-01042014 L'animateur des débats, le sociologue François de Singly dédia avec humour cette séance d'ouverture à Jean-François Copé pour la polémique que ce dernier provoqua à propos d'un livre recommandé dans certaines écoles, 'Tous à poil', livre dont le propos était de faire prendre conscience aux élèves que les gens existent au delà des apparences que leur donnent leur rôle et les vêtements qui le symbolisent, et qui n'aborde absolument pas la question du "genre"...

20140401 101429809 iOS

L'invitée du jour, Juliette Rennes, est maîtresse de conférences à l'École des Hautes études en sciences sociales (EHESS). Ses recherches et ses enseignements portent sur l'histoire des discours et des représentations visuelles, ainsi que sur la sociologie du genre et des professions. Elle a notamment publié Le mérite et la nature. Une controverse républicaine, l'accès des femmes aux professions de prestige, 1880-1940 (Paris, Fayard, 2007)

Son propos était illustré par des cartes postales tirées d'un ouvrage illustré qu'elle vient de publier aux éditions "Bleu autour", à Saint-Pourçain sur Sioule (ce n'est pas un poisson d'avril, il y a des éditeurs en France ailleurs qu'à Paris...) :

femmes-metiers-hommes-cartes-postales-1890-1920-1460515-616.jpg

La critique qu'en fait Jean Birnbaum dans le Monde du 12 décembre 2013 résume assez bien la conférence elle-même :

"...la jeune chercheuse en sciences politiques éclaire les résistances que la société opposa aux femmes qui prétendaient exercer des " métiers d'hommes ". Préfacé par l'historienne Michelle Perrot, son livre mobilise un magnifique fonds de cartes postales, souvent satiriques, où se perçoit la panique suscitée par ces " femmes nouvelles ", devenues avocates ou cochères...
 Mais ces images en viennent parfois, aussi, à refléter l'évolution des mentalités : l'émancipation, alors, n'est plus vécue comme une invasion. Et on accepte progressivement ces Femmes en métiers d'hommes qui n'ont pas fini de faire vaciller nos sociétés."

Illustrons ces propos par quelques unes de ces cartes :

20140401 154750000 iOS 20140401 155429000 iOS

Plus de badauds que de clients pour cette femme cocher, dit la légende - tronquée sur la photo - de la carte de droite

20140401 155258000 iOS 20140401 155209000 iOS

Un agréable début pour ces Débats de 2014 : nous retournerons dans ces beaux locaux de l'ancienne Ecole de Médecine pour en rendre compte à nos lecteurs...

20140401 113520315 iOS 20140401 113431443 iOS

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche