Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 11:22

Samedi dernier, Saint-Paul d'Angoulême, établissement d'enseignement privé fondé en 1878 par Mgr Sebaux, évêque d'Angoulême, ouvrait les portes des bâtiments qui abritent le collège et le lycée aux futurs élèves, à leurs parents - et grands-parents...C'est l'occasion de faire découvrir ce bel établissement à nos lecteurs, et de montrer à ceux qui ont usé leurs fonds de culotte sur ses bancs combien il a pu se transformer au cours du temps. Ce qui frappe dès l'entrée, sous une voûte dans une rue étroite du vieil Angoulême, c'est la vaste étendue des cours que nous traversons pour atteindre les bâtiments d'enseignements...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Un premier accueil pour expliquer aux parents l'usage des outils mis à disposition sur Internet pour communiquer avec l'administration : emplois du temps avec absence éventuelle des enseignants et élèves, bulletins de notes et trimestriels...Ce genre d'outil est sans doute à présent répandu un peu partout dans le public comme dans le privé, mais pour l'auteur du blog qui était en fonction dans l'administration du ministère de l'éducation nationale il y a une vingtaine d'années, c'est une découverte... Si les bâtiments sont anciens, les circulations sont bien agencées, des casiers sont à la disposition des élèves...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Un passage par les ateliers d'art plastique...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

L'établissement dispose d'un vaste amphithéâtre...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Un détour par la chapelle aménagée sous les combles, avec la plaque en latin commémorant la fondation de l'établissement...Paradoxalement, on peut par la fenêtre apercevoir la chapelle du lycée public Guez de Balzac, situé de l'autre côté de la même rue, beaucoup plus imposante que celle de Saint Paul...Il y avait tout de même à une époque plus de soutanes à Saint-Paul qu'à Guez de Balzac, comme le montre cette photo de la classe de seconde en 1932, avec l'élève François Mitterrand (cf le site de l'IFM)

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Les salles d'enseignement scientifique sont nombreuses et bien installées...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Au passage, la salle de technologie, une image de Lucky Luke qui rappelle que nous sommes dans la capitale de la bande dessinée, deux tortues qui sollicitent l'attention des nombreux visiteurs...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Au titre des installations sportives, le gymnase et un beau mur d'escalade où peuvent ce jour là s'exercer les futurs élèves...

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul

Le parcours se termine bien sûr au réfectoire astucieusement dénommé "Poivre et Self" où viennoiseries et boissons sont proposées aux visiteurs.

Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Portes ouvertes à Saint-Paul
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
16 mars 2017 4 16 /03 /mars /2017 20:20
Cravant-les-Coteaux

Un mini-billet à propos d'une découverte sur la route d'un vigneron de grande qualité, Bernard Baudry, dans le vignoble de Chinon à Cravant-les Coteaux.

Peu avant d'arriver, au débouché de la route forestière en venant de la route de Chinon, l'église du vieux bourg se dresse au bord du chemin.

Cravant-les-Coteaux

La richesse de l'ornementation du chevet (XIIème siècle) attire aussitôt le regard.

Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux

La partie la plus ancienne de cet édifice, la nef, remonte au IXe siècle, ce qui le fait qualifier dans les guides de sanctuaire carolingien.

Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux

Désaffecté en 1863 à l'occasion du déplacement du bourg, ce sanctuaire a miraculeusement échappé à la démolition : mis aux enchères publiques en 1865, il fut acquis par la Société Archéologique de France qui le revendit en 1933 à l'association des Amis du vieux Cravant qui en est toujours propriétaire.

Un coup d'œil sur le chœur couvert d'un berceau brisé et son abside semi circulaire, voûtée en cul de four.

Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux

Les peintures murales y sont nombreuses et d'un grand intérêt.

Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux

Prenons congé de ce pays de Chinon aux richesses si variées avec un regard sur les saules qui bordent la Vienne...

Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Cravant-les-Coteaux
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 17:57

Reprenons la visite commencée dans notre dernier billet.

La salle 6 a été intitulée par les commissaires de l'exposition La grande Iconostase, reprenant une expression en référence aux églises orthodoxes, très tôt employée par les commentateurs de la collection pour décrire cet ensemble de toiles de Gauguin acquises par Chtchoukine entre 1904 et 1910 et formant un monumental mur de peintures dans la salle à manger du palais Troubetskoï.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Portraits de la peinture

Les portraits féminins forment après les paysages l'ensemble thématique le plus important par le nombre de tableaux de la collection Chtchoukine. De Degas, Renoir, Toulouse-Lautrec, Maurice Denis à Cézanne, Matisse, Le Douanier Rousseau, Derain, Picasso, Odilon Redon.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Le salon rose

Un vibrant hommage à l'œuvre d'Henri Matisse dans la période 1900-1914, pour moi le point d'orgue de cette collection : j'ai revu avec émotion les toiles qui avaient déjà été rassemblées dans une magistrale exposition au centre Beaubourg au début des années 90, et que j'avais revues à l'Ermitage avec notre amie Maria Ozerova.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Natures mortes

Cézanne donne le ton dans cet ensemble où il est rejoint par Gauguin, Matisse, Derain et Picasso.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Totems et tabous

Dans cette salle, confrontation autour des thématiques du nu et de la figure entre Matisse et Malevitch, Matisse encore et Vladimir Tatline et Larionov, Picasso et Rodtchenko.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

La cellule Picasso

Ce cabinet de la galerie de Chtchoukine comptait des œuvres des périodes bleue (1901-1904), rose (1905-1906), "africaine" (1907-1908) ou cubiste (1909-1914).

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Les dernières salles de l'exposition sont conçues comme des "confrontations" entre maîtres français et artistes russes de la même époque. Avec les tableaux de Picasso de 1908 La Fermière (en pied) et La Fermière (en buste) sont mis en regard Malevitch, Gontcharova, Klioune, Popova.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Avec Picasso encore, Malevitch, Popova, La Cruche jaune de Nadejna Oudaltsova, Suprématisme d'Ivan Klioune ou le Florence d'Alexandra Exter.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)

Terminons sur un confrontation un peu moins évidente pour l'auteur de ce blog, avec Mardi Gras, tableau "manifeste" de Cézanne, peint vers 1988-90, Bol vert et flacon noir peint par Picasso en 1908, et la Femme avec râteau de Malevitch peint vers 1930-32.

Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Icônes de l'art moderne - La collection Chtchoukine (II)
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 17:25

Alors qu'elle est sur le point de fermer ses portes, il eut été impardonnable de ne pas rendre compte ici de notre visite à l'exposition-phare de la saison, qui a réuni pour la première fois depuis 1948 les chefs d'œuvre de la collection de Sergueï Ivanovitch Chtchoukine, dispersée depuis cette date entre le Musée Pouchkine à Moscou et celui de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg.

Devant sa richesse, nous nous contenterons de suivre les salles de l'exposition et de laisser le lecteur attribuer les œuvres à tel ou tel des nombreux maîtres qui y sont présents...

Les peintres et le collectionneur

Une série d'autoportraits et portraits peints par Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Picasso et Derain, auxquels s'est adjoint en 1915 deux portraits du collectionneur par Xan Krohn.

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)

Objets de contemplation

La première collection, réunie par Chtchoukine entre 1898 et 1905 dans la chapelle du palais Troubetskoï. Un maître chinois, Courbet, Vuillard, Maurice Denis, Picasso, Pissarro, Burne-Jones, le Douanier Rousseau, Sysley...

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)

Paysages impressions

Cette salle s'articule autour d'œuvres de Monet, du déjeuner sur l'herbe aux mouettes de Westminster.

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)

Paysages constructions

Paul Cézanne, les Fauves et les cubistes : "après Cézanne et dans ses pas, une ligne "fauve" s'insinue dans la galerie Chtchoukine avec Matisse, Derain ou Marquet." ...

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)

...Pour les cubistes , Braque, Picasso, et encore Derain.

La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)
La Collection Chtchoukine à la Fondation Louis-Vuitton (I)

Nous poursuivrons notre visite dans le prochain billet.

Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 23:06

Nos lecteurs ont sans doute encore en mémoire notre croisière de juin dernier (notre billet du 20 juin 2016 et les suivants). La péniche de nos amis a traversé la Manche cet été, puis est venue passer cet hiver à Paris après un périple dans le BENELUX. Nous la suivons dans ce billet du port-aux-cerises, à Draveil, où elle s'est posée quelque temps jusqu'au bassin de La Villette.

La sortie du port demande un peu de dextérité pour se faufiler à travers les embarcations variées qui y ont pris leurs quartiers d'hiver...

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

On rencontre rapidement une première écluse au km 150, celle de Vigneux, à côté d'une chute de 1,85 m.

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

Jusqu'à la prochaine écluse, 11 km de navigation paisible, longeant Villeneuve -le-Roi sur la rive gauche, Villeneuve Saint-Georges sur la rive droite, puis traversant Choisy-le-Roi avant d'apercevoir la silhouette caractéristique du beau pont suspendu du Port-à-l'Anglais, qui enjambe le fleuve entre Vitry et Alfortville.

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

C'est, au km 161, la deuxième écluse de notre parcours, qui nous fait franchir 7m63 et sera la dernière sur la Seine. Nous poursuivons ensuite vers Paris, avec un coup d'œil au passage, titre du blog oblige, sur le complexe Chinagora, au confluent de la Marne et de la Seine.

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

Entrés dans Paris, nous passons le long de l'Ecole d'architecture installée dans les anciens locaux de la compagnie de l'Air comprimé, la bibliothèque François Mitterrand, Bercy, l'étrange bâtiment vert de Cité de la Mode, pour atteindre l'entrée du Port de l'Arsenal, via la première écluse du canal Saint-Martin.

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

C'est ensuite la traversée du Port de l'Arsenal, avec à son extrémité, après un regard sur le Génie de la Bastille et l'Opéra, le tunnel du canal Saint-Martin, long de deux km et son atmosphère magique, éclairé seulement par les soupiraux qui en ponctuent le parcours...

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

Arrivés à l'air libre, ce sera un longue successions d'écluses, sous le regard des badauds et des touristes : il y a peu de navires, en cette saison et en semaine, pour remonter le canal, surtout d'aussi jolis que le nôtre avec son exotique pavillon de Jersey où l'Union Jack voisine avec les trois léopards de l'écusson Normand...Au passage, l'incontournable Hôtel du Nord, l'Hôpital Saint-Louis.

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin

Au cours de cette ascension continue (4 écluses doubles - Temple (4.98m), Récollets (5.55m), Morts (5.63m) , et enfin Villette à l'entrée du bassin (5.69 m), nous aurons monté un peu moins de 22 m avant que Sabrina ait le droit de se poser quelques jours sur ce vaste plan d'eau...

Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Mini-croisière sur la Seine et le Canal Saint-Martin
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 14:11

Comme promis, un aperçu des expositions que nous avons parcourues lors de notre passage à Marseille. Les salles d'exposition permanente sont consacrées pour la première aux civilisations méditerranéennes, au sens large, Un aperçu avec quelques pièces antiques...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

...quelques belles reconstitutions...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

;;.des objets autour de la culture de l'olive et celle de la vigne...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

...avec une mention particulière pour cet alambic antique, ce kvevri employé en Géorgie dès le 5ème millénaire pour la vinification - méthode inscrite en 2013 au patrimoine mondial de l'UNESCO - ce moule à bouteilles de Châteauneuf-du-Pape,...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Quittons cette salle aux allures d'inventaire à la Prévert sur des savons de Grèce, des pains de toutes formes, les collections d'échantillons de laine et les têtes de mouton de la collection Fragonard de Maisons-Alfort, une hutte de bergers des balkans...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Dans la salle suivante, l'inventaire se poursuit dans un registre plus spirituel, avec une maquette ancienne de l'église du Saint-Sépulchre à Jérusalem, un plan de cette ville, des plans reconstitués de Babylone et d'Athènes...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Un morceau du mur de Berlin, des symboles républicains, une visite en Grèce d'un notable du XIXème siècle ou les touristes du Parthénon vus par Martin Parr...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Nous avons visité deux expositions temporaires, Après Babel, traduire débute sur disverses évocations artistiques de la Tour de Babel (l'affiche de la foire de Marseille est rédigée en Esperanto)

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Retenons quelques aspects que le titre de ce blog impose de ne pas omettre, un clin d'œil à l'imagerie d'Epinal (pays natal de l'auteur du blog), un autre à deux billets récents (expo Hergé au Grand Palais, expo Chagall à Landerneau)

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

L'autre exposition était consacrée au café, à la boisson comme au lieu convivial du même nom, avec quelques œuvres inspirées par le thème, abstraites...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

...ou concrètes...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

...beaucoup d'affiches, décalées ou didactiques...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires

Et pour finir...

MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
MUCEM : Expositions permanente et temporaires
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 12:23

Comme promis, nous poursuivons nos billets consacrés à Marseille avec une présentation du musée des civilisations de L'Europe et de la Méditerranée. Nous nous concentrerons dans celui-ci sur le bâtiment. Nous avons déjà eu l'occasion dans ce blog de présenter deux réalisations de Rudy Riciotti (nos billets du 29 janvier 2013 et du 12 mars 2016, avec le département des Arts de l'Islam au Louvre :

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

et le nouveau stade Jean-Bouin à Paris :

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

Depuis le fort Saint-Jean, rénové à l'occasion de la construction du MUCEM, on accède au bâtiment de Ricciotti par une passerelle métallique de même facture que celle qui nous avait permis d'accéder au fort...

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

La passerelle débouche sur le toit du bâtiment, où les éléments en forme de corail qui protègent toutes les façades s'incurvent pour former une sorte de tonnelle, avec d'accueillantes terrasses à la fois protégées et ouvertes sur la ville, la mer, le fort Saint-Jean...

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

Au même niveau, le restaurant, puis l'on descend au rez-de-chaussée vers le hall principal d'entrée, avec la librairie, la billetterie...

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

Au cours de la visite, il ne faut pas hésiter à s'aventurer dans les galeries qui entourent chaque étage, pour avoir un aperçu de cette architecture si particulière - et aussi de très belles vues...

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment

En sortant par l'entrée principale sur la promenade Robert-Laffont, on passe devant la Villa-Méditerranée, intéressant bâtiment en porte-à-faux, résultat d'un concours remporté en 2004 par l'italien Stephano Boeri, mais dont la construction n'a démarré qu'en 2010.

MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
MUCEM :le bâtiment
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 17:09

Une pause entre les expositions : nous proposons au lecteur quelques images de Marseille où nous sommes descendus visiter le MUCEM, musée des civilisations d'Europe et de la Méditerranée, chef d'œuvre de l'architecte Rudy Ricciotti qui, accolé au fort Saint-Jean à l'entrée du Vieux-Port, est désormais un des joyaux de ce site unique. Nous consacrerons d'autres billets à ce monument et aux expositions qu'il abrite, nous contentant aujourd'hui de faire partager au lecteur un peu du soleil qui était au rendez-vous. Le Vieux-Port sous le soleil matinal...

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

Vers le fort Saint-Jean, désormais accessible par une passerelle de Ricciotti et intégré au site du MUCEM...

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

Dans le quartier du Panier, une merveille d'harmonie classique : l'ancien hospice de la vieille Charité, dû à l'architecte marseillais Pierre Puget, et qui abrite à présent divers musées archéologiques et des locaux de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

A mi pente au dessus du vieux port, l'abbaye Saint-Victor, fondée au Vème siècle par Jean Cassien à proximité des tombes de martyrs de Marseille, parmi lesquels saint Victor qui lui donna son nom.

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

Depuis l'esplanade devant l'abbaye, très beau point de vue sur le Vieux-Port et les deux forts qui en défendent l'entrée, Saint-Nicolas et Saint-Jean. A l'arrière-plan, vers les quais du nouveau port, la cathédrale la Major, édifice du XIXème siècle qui se donne des allures de cathédrale de Sienne, n'en aura sans doute pas la longévité, en travaux suite à la constatation de graves désordres...

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

La montée vers Notre-Dame de la Garde est un peu dure mais au pied de la basilique la vue récompense pleinement le pèlerin...

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

En empruntant le sentier qui serpente à travers la pinède, on peut atteindre la corniche et la suivre pour retourner vers le centre de la cité, jusqu'au parc du Pharo, actuel palais des congrès, avec une nouvelle vue sur le Vieux-Port et les forts. Comme un peu partout en ville, des panneaux sur l'histoire de Marseille permettent de ne pas "se promener idiot".

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver

Terminons ce tour de ville avec quelques bâtiments culturels ou remarquables : la cité radieuse de Le Corbusier, alias la maison du fada depuis Notre-Dame de la Garde, les immeubles bâtis lors de la reconstruction du Vieux-Port par Fernand Pouillon avec André Lecomte, André Devin et Auguste Perret entre 1947 et 1953, l'hôtel de ville , œuvre de Gaspard Puget, frère de l'architecte de la Charité, un des rares immeubles à avoir échappé aux destructions allemandes de l'Occupation, l'ancienne "Criée libre aux poissons" à présent théâtre national, l'Opéra de Marseille, élégant bâtiment Art déco reconstruit après l'incendie qui ravagea en 1919 l'édifice original de 1787 dont ne subsiste que la colonnade.

Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Marseille en hiver
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
22 janvier 2017 7 22 /01 /janvier /2017 10:20
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Cette saison ne manque pas d'expositions passionnantes. La rétrospective que consacre le musée d'art moderne de la ville de Paris à Bernard Buffet (1928-1999), artiste jugé par l'intelligentsia et les musées français trop "commercial" et boudé dès le début de son succès par son propre pays, est l'une des plus remarquables. Nous en parcourrons les trois sections qui retracent chronologiquement sa carrière.

L’invention d’un style – 1945 - 1955 / Une gloire fulgurante

Voyage autour de ma chambre. Citons le dossier de presse :

Bernard Buffet "prend ses proches comme sujets, se peint beaucoup lui-même et fait l’inventaire des objets familiers : paniers à bouteilles, dessous de plats, lampes à pétroles et moulins à café. Les animaux qu’il peint –lapin, raie, achetés au marché– s’inscrivent dans une tradition picturale, de Chardin à Courbet."

 

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

"Avec Deux hommes dans une chambre, Bernard Buffet remporte à 19 ans le prix de la Critique organisé par la galerie Saint-Placide. Dans le style distinctif de l’artiste, cette œuvre est faite d’un mélange de simplicité, avec des figures statiques, un fond dépouillé, un monde clos peuplé d’ustensiles familiers et insolites qui agissent comme autant de capteurs de sensibilité. Cependant, les personnages qui habitent les toiles de Bernard Buffet se montrent détachés de ce qui les entoure et ne sollicitent en rien le spectateur. Les sujets des premières œuvres de Buffet sont indistinctement des nus masculins et féminins, dans des postures souvent triviales."

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Portraits et autoportraits

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Sur le thème de la crucifixion

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Horreur de la guerre : Bernard Buffet peint ce triptyque et les vingt-six aquarelles qui l’accompagnent en 1954 ; il n’a que 26 ans.

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Sur le thème du cirque

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

La fureur de peindre – 1956- 1976 / Le Tournant

Des paysages...

 

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Un hommage à Courbet, des natures mortes, des images de son atelier, des animaux...

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Sa série des Oiseaux, "peintures de format monumental qui réinterprètent d’une manière agressive et osée le thème de Léda et le Cygne", son Museum d'Histoire Naturelle,...

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Sa femme Annabelle, un autre de ses sujets inépuisables.. Bernard Buffet sera aussi sollicité par les magazines pour des couvertures sur les grands hommes de l'époque...

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Un regard sur son travail de graveur, avec notamment La Voix humaine de Jean Cocteau, où "le graphisme serré remplit la page d’une manière étouffante, la taille fluctuante des caractères figure les changements de ton et recouvre parfois l’image"

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Les séries des Femmes déshabillées, des Plages, des Folles, datent de cette époque qui s'achève avec celle des Paysages Tranquilles.

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Mythologies – 1977-1999 / L’exil

L'Enfer de Dante, 20 000 lieues sous les mers, ...

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

Kabuki, Clowns musiciens...

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo

"L’ensemble des Terroristes s’enracine dans la production parfois très violente de l’artiste qui se penche avec récurrence sur le thème de la guerre et son absurdité sacrificielle"
"Le vernissage de l’exposition Mes singes en février 1999 est le dernier auquel Buffet assiste."
"Lorsque Bernard Buffet met fin à ses jours à Tourtour, vingt-quatre toiles numérotées ayant pour thème La Mort sont dans l’atelier, prêtes pour la prochaine exposition. Masculins ou féminins (parfois les deux), ces personnages anachroniques en costumes de la Renaissance ont d’abord été peints vivants, puis Buffet les a peu à peu écorchés de façon à ce qu’apparaisse le squelette, jusqu’à les transformer progressivement en transis."

 

Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Bernard Buffet au Palais de Tokyo
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 21:33

Nous n'avions pas encore eu l'occasion d'évoquer dans ces pages la maison rouge, fondation privée reconnue  d’utilité publique, qui a ouvert ses portes en juin 2004. Elle a été fondée pour promouvoir la création contemporaine en organisant, au rythme  de trois par an, des expositions temporaires, monographiques ou thématiques.

Plus jamais seul, Hervé Di Rosa et les arts modestes, poursuit le cycle des expositions  que la maison rouge consacre aux collections privées : c'est la troisième fois depuis sa création que la fondation invite un artiste  à mettre en regard son travail avec les œuvres et objets qu’il a collectés.

 Hervé Di Rosa (né à Sète en 1959) s’est engagé à partir  des années 1980 dans la reconnaissance de l’art modeste qu’il définit lui-même comme « proche  de l’art populaire, de l’art primitif, de l’art brut mais ne s’y réduit pas. Il est autant composé d’objets manufacturés que d’objets uniques, pour la plupart sans grande valeur marchande mais à forte  plus-value émotionnelle. Les amateurs se retrouvent au-delà du regard critique, de la notion du bon  ou du mauvais goût, de la rigueur esthétique,  dans un sentiment de bonheur éphémère  et spontané, aux parfums de souvenirs d’enfance  et de plaisirs simples et non théorisés ». Dès l'entrée de l'exposition, une collection de céramiques et d'objets divers qui évoquent les parents de l'artiste plante le décor de cette définition.

 

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Mais aussitôt passé devant cette collection, on est confronté à des œuvres d'Hervé Di Rosa, elles aussi sans prétention, hétéroclites, mais qui "parlent" toujours au visiteur. On retrouvera ce dialogue tout au long du parcours.

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

La visite se poursuit à travers une impressionnante installation en forme de passage plongé dans une semi-obscurité, La Vie des Pauvres (1993)

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

On atteint par ce passage La Boutique de l'Art modeste...

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

En 2000, Hervé Di Rosa fonde à Sète le MIAM (Musée International  des Arts Modestes) qu’il préside depuis et  dans lequel il dévoile exposition après exposition les multiples facettes de cet art modeste. La salle suivante évoque ces expositions, de 2000 à 2016...
 

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Au hasard de ces expositions, des œuvres africaines d'art modeste (Nsangou Mama dit Picasso Bamoum avec Le Sida provoque l'Affres), des signatures comme Michel Gondry avec le piano à tricoter de La Science des Rêves ou Jacques Rouxel et ses Shadoks.

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Dans la même salle, les Cartes de L'Art modeste, et une installation éphémère en forme de clin d'œil photographique...

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

La salles intitulée Véhicules présente quelques sculptures montrant ses personnages des Deux Nigauds voyageant dans différents véhicules...

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

et, en regard, des collections très complètes de véhicules issus de bandes dessinées : Blake et Mortimer, les aéronefs de Tintin (une petite référence à notre dernier billet), Spirou et Fantasio, ...

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

...des véhicules inspirés par les films de James Bond, des taxis du monde entier.

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Dans la foulée, quelques œuvres des années 90, patchwork de feuilles de métal rivetées et laquées et de matériaux divers, et un spécimen de pedicab de Manille qui semble sorti de l'imagination de Gaston Lagaffe : dans le patio de la maison rouge, Théatre d'ombres, ensemble de quatorze scuptures en acier découpé et peint de couleurs vives.

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Dans une section intitulée Voyages, un ensembles de dessins Tendres Tropiques faits lors de son passage à la Réunion, de grands tableaux tout simples évoquant Tel Aviv, Miami, Barbès...

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Le temps manquant pour présenter en détail les autres salles de cet artiste hors normes dans l'univers duquel on se laisse engloutir peu à peu, nous nous contentons d'un aperçu des autres sections, qui mêlent œuvres originales et collections.

Cabinet de curiosités

(avec tout-de-même, pour le lecteur averti, une deuxième référence à notre dernier billet sur Hergé)

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Autour du Monde

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Classic

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

Sous-Marines

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes

...et pour finir,

La Bibliothèque

où l'on peut feuilleter à loisir quelques ouvrages ou regarder un dessin animé réalisé avec les "personnages" d'Hervé Di Rosa.

Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Hervé Di Rosa et les Arts modestes
Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche