Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 22:02

Nous poursuivons comme promis la présentation intégrale de l'exposition sur les dessins de presse proposée par le Sénat sur les grilles du Luxembourg.

Dessins-de-presse 3746-001

Nous en sommes à l'immédiat avant-guerre, puis très vite à la libération, les années noires ayant été peu propices au dessin de presse autre que collaborationniste, que les organisateurs semblent avoir délibérément omis...

Dessins-de-presse 3749-001      Dessins-de-presse 3751-001

Dessins-de-presse 3752-001 Dessins-de-presse 3753-001

Dessins-de-presse 3754-001 Dessins-de-presse 3755-001

On embraye donc très vite sur l'immédiat après-guerre, les difficultés coloniales, Suez...

Dessins-de-presse 3759-001 Dessins-de-presse 3756-001

Dessins-de-presse 3757-001 Dessins-de-presse 3758-001

Dessins-de-presse 3761-001 Dessins-de-presse 3762-001

Dessins-de-presse 3763-001 Dessins-de-presse 3764-001

Très vite le Général de Gaulle fait son retour...

Dessins-de-presse 3765-001      Dessins-de-presse 3766-001 

...avec la bombinette...

Dessins-de-presse 3767-001 Dessins-de-presse 3768-001

Dessins-de-presse 3769-001 Dessins-de-presse 3770-001

Comme on le voit, la mort de De Gaulle est évoquée, mais dans une prochaine livraison, on reviendra à mai 68.

A suivre, donc.

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 21:27

Par cette belle après-midi de février, passant devant les grilles du Luxembourg, nous nous sommes attardés devant l'exposition organisée par le Sénat sur le dessin de presse.

Dessins-de-presse 3723-001

Au lieu de donner au lecteur, comme d'habitude, une idée de l'exposition par quelques extraits, nous nous proposons de le faire profiter de l'intégralité de cette belle rétrospective, en suivant l'ordre de l'accrochage, à peu près chronologique. Pour ne pas le lasser, nous échelonnerons cette rétrospective sur plusieurs billets...

Le démarrage est incisif, et embraye rapidement sur la première guerre mondiale.

Dessins-de-presse 3730-001      Dessins-de-presse 3724-001

Dessins-de-presse 3726-001      Dessins-de-presse 3727-001

Dessins-de-presse 3728-001 Dessins-de-presse 3729-001

Dessins-de-presse 3731-001      Dessins-de-presse 3732-001

Dessins-de-presse 3734-001 Dessins-de-presse 3735-001

Dessins-de-presse 3736-001 Dessins-de-presse 3737-001

L'accrochage poursuit sur l'après guerre en France (cartel des gauches, 6 février 1934, exposition coloniale, congés payés,...) avec quelques éclairages sur l'étranger...

Dessins-de-presse 3738-001 Dessins-de-presse 3739-001

Dessins-de-presse 3740-001      Dessins-de-presse 3741-001

Dessins-de-presse 3742-001      Dessins-de-presse 3743-001

Dessins-de-presse 3745-001 Dessins-de-presse 3748-001

A suivre...

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 21:20

image 12 Présent ce weekend à Angoulême pour raison familiale, j'y ai côtoyé pour la première fois le festival de la bande dessinée, qui fêtait sa 40ème édition.

Peu soucieux de débourser le prix d'un "pass" et de faire de longues queues pour accéder aux espaces officiels d'exposition, j'ai fréquenté avec beaucoup d'intérêt le "OFF", qui m'a permis de faire d'intéressantes découvertes et de passer de bons moments.

image 11  Par exemple, se tenait dans divers lieux de culte le festival de la bande dessinée chrétienne - qui n'en était lui-même qu'à sa 27ème édition - tout de même...

image 10

Dans les trois lieux principaux d'exposition, l'église Saint-Martial, le temple de l'église réformée de France et la cathédrale, la chaire était à l'unisson du festival.

  imageimage 9image 7

Autre lieu du festival "off", une intéressante exposition consacrée à la BD chinoise, dans une yourte dressée sur la place Saint-Martial.

image 13

image 6 image 5

La SNCF offrait un espace consacrée à la bande dessinée-polar, avec vendredi soir une animation musicale de qualité due aux quatre musiciennes du quatuor Sinequanon. Même seulement pour le "off", et pour les maisons décorées par les auteurs de BD, Angoulême vaut le détour!

image 2 image 8

Pour ceux qui sont équipés pour visionner les vidéos, je vous laisse sur la prestation du quatuor Sinequanon à l'espace Polar SNCF:

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 14:45

DAI AFFICHE 40x60 170812[1] copieA la fin de septembre de l'année dernière s'ouvrait au public un nouvel espace du Louvre consacré aux arts islamiques. Nous avions omis de rendre compte au lecteur de cet évènement : une nouvelle visite avec un hôte de passage nous donne l'occasion de réparer cet oubli.

Cet espace, voulu il y a dix ans par le Président Chirac, a finalement été inauguré le 18 septembre 2012 par le Président Hollande. Cet évènement est remarquable à plus d'un titre.

Présentant la plus grande collection européenne d'arts de l'Islam (3000 pièces exposées sur un total de 18000 qui seront présentées par rotation) il a entre autres pour ambition de "redonner sa grandeur à l’Islam et ne pas le laisser aux djihadistes et à ceux qui le salissent" selon les propres termes de Sophie Makariou, directrice du département.

L'exposition permanente retrace ainsi, de l'Inde à l'Espagne en passant par l'Iran, 1200 ans d'histoire et tord le coup à beaucoup d'idées reçues, présentant par exemple des représentations de personnages et des coupes à vin.

Par ailleurs, plus de 23 ans après l'ouverture au public de la pyramide due à l'architecte Ieoh Ming Pei, le bâtiment qui l'abrite constitue la première évolution architecturale d'importance depuis la création du Grand Louvre. L'oeuvre des architectes, le Français Rudy Ricciotti (Bandol) et l'Italien Mario Bellini (Milan) a transformé la cour Visconti du Louvre en y déposant un voile aux formes mouvantes, surmontant un édifice qui se déploie sur deux niveaux, dont l'un au sous-sol.

islamicarts15

Le niveau supérieur de l'exposition se trouve directement sous ce voile.

Arts-Islamiques 3595 Arts-Islamiques 3594

Les fenêtres du premier étage des bâtiments de style Renaissance construits sous le Second Empire qui entourent la cour Visconti permettent d'en apprécier l'audace de la forme.

Arts-Islamiques 2924 Arts-Islamiques 3607

Arts-Islamiques 3614 Arts-Islamiques 3613

Mais n'oublions pas les oeuvres mises en valeur par cet écrin. Les murs de carreaux de céramique ont pour moi beaucoup de charme.

Arts-Islamiques 2922 Arts-Islamiques 2923

Figurent aussi bien des tapis que des armes au travail délicat.

Arts-Islamiques 2919 Arts-Islamiques 2920

Une mention particulière pour ce portail d'un palais mamelouk du XVème siècle démonté et envoyé en France lors des travaux "hausmanniens" de modernisation du Caire au XIXème siècle pour être remonté dans le cadre de l'exposition universelle de 1889. Il n'y a finalement pas figuré, a dormi plus d'un siècle dans des caisses dans les caves du musée des Arts décoratifs, et retrouve au Louvre, remonté, une nouvelle splendeur...

PORCHE MAMELOUK DU 15EME SIECLE

 

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 11:35

numérisation0001 Très agréable soirée ce vendredi à l'amphithéatre de l'Opéra Bastille où la mezzosoprano allemande Janina Baechle, accompagnée de la pianiste russe Elisabth Leonskaja, interprétait le Voyage d'Hiver de Franz Shubert, cycle de 24 lieder sur un livret de Wilhelm Müller.

Cette jeune chanteuse a déjà une très belle carrière et s'est produite dans de nombreux opéras européens, comme en témoigne son site, que je vous convie à aller visiter pour faire plus ample connaissance avec elle :

http://www.janinabaechle.com

 

 

photo

 

 

A la sortie de l'Opéra, la nature avait bien fait les choses, le temps était de circonstance :

Hiver 3572

Les transports publics nous ont heureusement permis de rentrer sans encombre

Hiver 3573 Hiver 3574

Le lendemain matin, le jardin restait à l'unisson de cette belle soirée

Hiver 2231

PS - Les fidèles lecteurs qui attendaient une suite au blog sur Oscar Niemeyer devront se résigner : je n'ai pu retrouver les photos prises en 1997 à Brasilia : peut-être n'existaient-elles que dans mon imagination et m'étais-je promené à Brasilia les mains - mais certes pas les yeux ni le coeur - dans les poches puisqu'après tout j'y étais allé pour travailler...Pas d'iPhone à cette époque pour tout mémoriser!

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
12 janvier 2013 6 12 /01 /janvier /2013 11:02

Après la période des fêtes où l'auteur a un peu négligé son fidèle public, nous renouons avec la culture à l'occasion de la mort en décembre dernier, à presque 105 ans, de l'architecte brésilien Oscar Niemeyer.NM1

NM2.jpg

Oscar Niemeyer a notamment construit en France le siège du Parti communiste, entre 1965, où il en dressa l'esquisse, et 1980, qui vit l'achèvement du parvis, de la coupole et du hall souterrain, l'immeuble principal étant livré dès 1971. Le PCF organisait ce weekend des journées portes ouvertes, occasion unique de visiter cette très belle réalisation.

Le bâtiment vu depuis la place ou, une fois la grille franchie, avec la coupole émergeant au centre du parvis.

ONM 2220-001 ONM 2139-001

A l'intérieur, une maquette permet de mieux prendre conscience de l'ensemble de la réalisation.

ONM 2141-001 ONM 2205-001 

Dès notre arrivée, comme il ne pleut pas (encore) nous montons sur la terrasse du bâtiment principal de six étages. Une vue au passage sur le sixième, qui abritait autrefois la cantine, où sont installés à présent des serveurs...

ONM 2143-001 ONM 2149-001

Malgré la grisaille, la vue sur Paris est magnifique.

ONM 2151-001 ONM 2147-001

La cafétéria est à présent installée au sous-sol.

ONM 2172-001 ONM 2157-001

Le mobilier est d'origine, dessiné par Niemeyer comme le lobby qui la jouxte...

ONM 2159-001 ONM 2168-001

...ou encore le mobilier de la très sobre et très belle "salle des délégations", au même niveau...

ONM 2163-001 ONM 2166-001

... et celui qui décore le grand hall qui descend en pente douce jusque dans la salle située sous la coupole.

ONM 2173-001 ONM 2198-001

ONM 2176-001 ONM 2189-001

Cette salle unique, qui abrita à partir de son inauguration les réunions du comité central, puis de l'actuelle direction nationale, accueille aussi à présent concerts et manifestations diverses.

ONM 2183-001 ONM 2185-001

Un détail sur les cabines d'interprétation, d'origine. L'orateur, ce samedi après-midi, était l'administrateur du bâtiment, Gérard Fournier, qui en racontait l'histoire aux visiteurs avec beaucoup de chaleur et d'émotion.

ONM 2181-001 ONM 2202-001

Malgré les difficultés financières liées au rétrécissement de sa base, le PCF tient à conserver ce bâtiment : il en loue à cet effet plusieurs étages, notamment à des architectes ou des sociétés actives dans le domaine de l'art et des médias ; le classement du bâtiment au titre des monuments historiques le 26 avril 2007 aide aussi à sa conservation. Dès la fin de la construction, en 1980, le parti rendait hommage à Oscar Niemeyer, qui avait conçu gracieusement cette oeuvre pour ses camarades français, sur cette plaque conservée à l'entrée de la coupole.

ONM 2207-001 ONM 2208-001

L'auteur du blog poursuivra cet hommage à Oscar Niemeyer dans un prochain billet, s'il parvient à remettre la main sur les photos qu'il a prises lors de son séjour à Brasilia le 1er juillet 1987, à l'invitation du ministère de l'éducation du Brésil, dont il garde un souvenir inoubliable.

A la sortie de cette visite, nous avons été rattrapés par l'actualité, la place du Colonel Fabien était le point d'arrivée de la manisfestation à la mémoire des trois militantes kurdes assassinées mercredi dernier 9 janvier à Paris.

 

 

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 09:43

photo  L'auteur du blog passe une semaine de vacances dans le grand Ouest.

Pour faire patienter le lecteur, une photo prise dans sa cuisine, en hommage à la qualité des textiles de Gérardmer et aux Aspirants de l'Armée Française prisonniers de guerre à Stablack (Prusse Orientale) qui s'étaient retrouvés il y trente cinq ans dans cette charmante cité vosgienne pour un rassemblement national organisé par les Aspis du département.

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 16:32

Affiche Ne laissons pas l'année se terminer sans signaler un spectacle de grande qualité où nous avons eu le plaisir d'emmener des amis britanniques férus de jazz la semaine dernière, ce qui nous a valu de passer une excellente soirée.

Consacré à des chansons de Billie Holiday, la vedette en est la chanteuse Viktor Lazlo, qui les interprète de façon magistrale, dans une mise en scène très bien ficelée, accompagnée d'un quartette de grande qualité.

Nous ne connaissions pas Viktor Lazlo, intrigués par ce nom de scène masculin, inspiré par un personnage du film culte de Michael Curtiz : dans l'intrigue, Victor Laszlo était un héros de la résistance, dont la femme, incarnée par Ingrid Bergman, tombait sous le charme d'Humphrey Bogard...A notre surprise, nous avons découvert qu'elle était une chanteuse connue – de nos proches sinon de nous-même - dans les années 80 et qu'elle avait ensuite fait une carrière d'actrice, notamment dans des téléfilms ou des séries et plus récemment au théâtre.

VL 

 

 

Eric-Emmanuel Schmitt, metteur en scène de ce spectacle, présente ainsi Viktor Lazlo dans le programme – dont sont extraites toutes les illustrations de ce billet.

E-E S

Rappelons en quelques mots qui était Billie Holiday

 

Texte BH

Laissons Viktor Lazlo expliquer elle-même son empathie pour la chanteuse américaine

Texte VL

Le spectacle est à l'affiche jusqu'au 17 janvier : n'hésitez pas à vous y rendre si vous êtes à Paris, et à l'inscrire à votre agenda si vous y passez ! Sinon, vous pouvez acheter le CD de Viktor Lazlo My Name Is Billie Holiday ou le télécharger sur Amazon...

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 22:03

Intro Dans la lignée de notre précédent article consacré à l'exposition Hokusai au musée Guimet, nous rendons compte de notre visite ce weekend à l'exposition d'un autre imagier dont les origines sont plus proches de l'auteur de ce blog.

Jusqu'au 24 décembre, se tient en effet à la Maison du Bailly, place des Vosges à Épinal, l'exposition « La Lorraine de Jean-Paul Marchal ». Cet artiste né en 1928 pérennise la tradition de la gravure sur bois de fil, mais aussi de la typographie et de la linogravure. Il produit dans son « Atelier du Moulin » à Épinal et fait aussi partie des illustrateurs réguliers de l'Imagerie d' Épinal, qui a pris la suite de l'historique Imagerie Pellerin où l'un des arrière-grand-pères de l'auteur était coloriste au siècle avant-dernier.

portrait

 

Tout d'abord, une évocation de la « Cité des Images », ville natale de l'auteur, suivie d'une image consacrée à un haut-lieu de Lorraine lié aussi à son passé...

epinal Sion

 

Deux œuvres d'actualité : Saint-Nicolas, qui distribue le 6 décembre aux petits Lorrains leurs jouets avec presque un mois d'avance sur son pâle concurrent le Père Noël, et un hommage à la sidérurgie lorraine martyre de la mondialisation, sur lequel on pourra lire des noms tristement connus.

st nicolas sidérurgie

 

Un clin d'œil aux lecteurs lorrains avec cette affiche consacrée aux expressions qui enrichissent la langue française dans les Marches de l'Est, en espérant que les autres y trouvont l'opportunité de s'instruire.

Enfin, à notre retour en Île-de-France, nous nous sommes rendu compte qu'était accrochée depuis longtemps dans une des chambres de notre maison, offerte par nos bons amis lors de la pendaison de crémaillère, une image d'Épinal réalisée par Jean-Paul Marchal !

expressions Maison

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 01:19

des-estampes-hokusai-presentees-au-musee-guimet-jusquau-10- 

 

 

 

 

Nous continuons à faire partager à nos lecteurs les très belles expositions de cet automne. Ce samedi 1er décembre nous a conduit au musée Guimet, où un grand nombre d'estampes de Hokusai sont présentées cet automne.

Bien que faisant partie des collections du musée, elles n'avaient pas été exposées depuis la grande rétrospective de l'été 2008, en raison notamment de leur fragilité. Dans la lumière tamisée de la rotonde, le public peut se pencher à loisir sur ces oeuvres dont la finesse enchante le regard.

Hokusai 3276 Hokusai 3293

Nous avons retrouvé avec plaisir les estampes les plus connues, qui datent des années 1830 et qui ont, selon leurs propres dires, inspiré de nombreux peintres français de la fin du XIXème siècle, sans que le lien apparaisse bien clairement aux yeux du profane que je suis...

Hokusai 3281 Hokusai 3279

Hokusai 3280 Hokusai 3284

 

Hokusai-065.jpg Hokusai 3274

ainsi que certaines oeuvres beaucoup plus anciennes (vers 1800)

Hokusai-3301-copie-1.JPG Hokusai-3277-copie-1.JPG

et ces fleurs

Hokusai 3286 Hokusai 3287

ou des oeuvres plus étranges, comme ce masque ou cet éventail aux crevettes.

Hokusai 3285 Hokusai 3299

Quittons Hokusai sur un de ses dessins de "jeunesse" (vers 40 ans...)

Hokusai 3302

et quittons le musée Guimet sur ces paravents du XVIIIème siècle, pour le plaisir de nos petites-filles à qui les robes des courtisanes ne manqueront pas de plaire.

Hokusai 3296 Hokusai 3294

Repost 0
Published by japprendslechinois - dans Au fil de l'eau
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche