Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 décembre 2018 4 20 /12 /décembre /2018 09:00

Nous terminons dans ce billet la visite proposée dans celui du 16 décembre.

La salle 9 présente des paysages urbains, rares dans l'oeuvre de Picasso...

Les Toits de Barcelone (Barcelone, 1902)

Les Toits de Barcelone (Barcelone, 1902)

Toits de Barcelone (Barcelone, 1903)

Toits de Barcelone (Barcelone, 1903)

Barcelone la nuit (Barcelone, 1903)

Barcelone la nuit (Barcelone, 1903)

...et des portraits, d'amis ou même, pour le portrait de la famille Soler, tailleur de Picasso, alimentaire.

Portrait d'homme (Paris ou Barcelone, hiver 1902-1903)

Portrait d'homme (Paris ou Barcelone, hiver 1902-1903)

Sebastià Junyent i Sans (Barcelone, 1903)

Sebastià Junyent i Sans (Barcelone, 1903)

Portrait de Soler (Barcelone, 1903)

Portrait de Soler (Barcelone, 1903)

Portrait de Corina Romeu (Barcelone, début 1902)

Portrait de Corina Romeu (Barcelone, début 1902)

La Famille Soler (Barcelone, été 1903)

La Famille Soler (Barcelone, été 1903)

Le Repas de l'aveugle (Barcelone, été 1903)

Le Repas de l'aveugle (Barcelone, été 1903)

Portrait de Sebastià Juñer-Vidal (Barcelone, juin 1903)

Portrait de Sebastià Juñer-Vidal (Barcelone, juin 1903)

Dans la salle suivante, le portrait de La Célestine (Barcelone, mars 1904)...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

...fait face à une série de petits dessins érotiques - dont un dédié par Picasso à son ami Apollinaire.

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Dans la salle suivante, autour de son oeuvre emblématique de cette période, La Vie (Barcelone, 1903), où est représenté son défunt ami Casamegas...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

...une Vielle assise (Barcelone, juin 1903) qu'on retrouve sur La Vie

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

...et un portrait de Picasso devant La Vie par son ami Sebastià Junyent

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Un projet d'affiche de théatre (Paris, 1904)

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

A la manière d'une bande dessinée, un voyage à Paris...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

D'autres tableaux "bleus" de 1904...

Le Couple (Paris, printemps 1904)

Le Couple (Paris, printemps 1904)

Les Deux Amies (Paris, été ou automne 1904)

Les Deux Amies (Paris, été ou automne 1904)

Des tableaux avec son premier modèle - et maîtresse - à son arrivée à Paris, Madeleine, dont on ne connaît pas ce qu'elle est devenue ni même le nom...

Femme en chemise (Madeleine) - Paris, 1905

Femme en chemise (Madeleine) - Paris, 1905

Nu assis (Madeleine) - Paris, 1904-1905

Nu assis (Madeleine) - Paris, 1904-1905

Madeleine (Paris, 1904)

Madeleine (Paris, 1904)

Nu assis aux jambes croisées (Madeleine nue)  - Paris, 1905

Nu assis aux jambes croisées (Madeleine nue) - Paris, 1905

Un Portrait de Mme Casals (Paris, été 2005), la femme de son ami le peintre catalan Ricard Canals...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

et la Fillette au panier de fleurs (Paris, 1905) premier tableau de Picasso acheté par Gertrude Stein et son frère Léo.

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Un témoignage original d'un voyage de Picasso en Hollande...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Un feu d'artifice de toiles et dessins de "saltimbanques...

Garçon avec un chien (Paris, printemps 1905)

Garçon avec un chien (Paris, printemps 1905)

Arlequin assis, au fond rouge (Paris, 1905)

Arlequin assis, au fond rouge (Paris, 1905)

Famille d'acrobates avec un singe (Paris, début 1905)

Famille d'acrobates avec un singe (Paris, début 1905)

La Famille de saltimbanques (Paris, 1905)

La Famille de saltimbanques (Paris, 1905)

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Acrobate à la boule (Paris, 1905)

Acrobate à la boule (Paris, 1905)

Acrobate et jeune Arlequin (Paris, début 1905)

Acrobate et jeune Arlequin (Paris, début 1905)

Quelques œuvres de la même période...

Salomé, pointe sèche sur cuivre (Paris, été-automne 1905)

Salomé, pointe sèche sur cuivre (Paris, été-automne 1905)

Paysage (Gósol, été 1906)

Paysage (Gósol, été 1906)

Femme de l'ïle de Majorque (Paris, printemps 1905)

Femme de l'ïle de Majorque (Paris, printemps 1905)

Composition : Les Paysans (Gósol ou Paris, 1906)

Composition : Les Paysans (Gósol ou Paris, 1906)

Deux portraits de Fernande Olivier en 1906
Deux portraits de Fernande Olivier en 1906

Deux portraits de Fernande Olivier en 1906

Quelques croquis...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

L'exposition se termine sur l'apogée de la période rose, en 1906

Deux tableaux "Les deux frères" (Gósol, mai-août 2006)
Deux tableaux "Les deux frères" (Gósol, mai-août 2006)

Deux tableaux "Les deux frères" (Gósol, mai-août 2006)

Meneur de cheval nu (Paris, 1905-1906)

Meneur de cheval nu (Paris, 1905-1906)

La Toilette (Gósol, printemps-été 1906)
La Toilette (Gósol, printemps-été 1906)

La Toilette (Gósol, printemps-été 1906)

La Coiffure (Gósol et Paris, 1906)

La Coiffure (Gósol et Paris, 1906)

Les deux grands nus roses du musée de l'Orangerie (ancienne collection Walter-Guillaume) : Femme au peigne et Nu sur fond rouge (Jeune fille nue à la chevelure), toutes deux de l'été-automne 1906...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Ceux du MoMA, Femme se coiffant (Paris, 1906) et Nu aux mains jointes (Gósol, mai-août 1906)

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)

Pour terminer, quoi de mieux que ces deux tableaux de 1906, résumant bien le titre de l'exposition...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (II)
Partager cet article
Repost0
16 décembre 2018 7 16 /12 /décembre /2018 09:00

Pour la première fois, une exposition sur Picasso au Musée d'Orsay, organisée avec le Musée Pisasso de Paris. Elle se limite en effet aux premières années du peintre, de 1900 à 1906, époque qui correspond au "champ chronologique" du musée d'Orsay.

Dans ce premier billet, nous donnerons un aperçu des,salles 1 à 8 de l'exposition, avec ce que les auteurs de l'album nomment avec beaucoup de justesse "les premières étincelles d'un feu d'artifice".

L'exposition s'ouvre sur la Femme à l'éventail (1905)...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

...et quelques toiles présentées lors d'une des premières grandes expositions de Picasso à Paris, qui résument un peu le parcours proposé :

Femme assise au fichu (1902)

Femme assise au fichu (1902)

L’Étreinte (1903)

L’Étreinte (1903)

Adolescents (1906)

Adolescents (1906)

Des autoportraits de 1901 très différents entre eux, et un autoportrait de 1906, correspondant à la fin de la période couverte par l'exposition.

Yo, Pisasso (1901)

Yo, Pisasso (1901)

Autoportrait (1901)

Autoportrait (1901)

Autoportrait en haut-de-forme (1901)

Autoportrait en haut-de-forme (1901)

Autoportrait (1906)
Autoportrait (1906)

Autoportrait (1906)

Le trait si particulier des dessins de Picasso apparaît déjà dans sa prime jeunesse. Dans la première feuille, au milieu, un portrait du jeune Picasso par un de ses amis.

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

Une évocation du cabaret Els Quatre Gats à Barcelone (affiche de son ami Ramon Casals et esquisse d'une affiche par Picasso),...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

...où le jeune Picasso exposa toute une galerie de portraits de ses amis

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

D'autres dessins de la même époque...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
La lecture de la lettre (1899-1900)

La lecture de la lettre (1899-1900)

Projet pour une affiche de carnaval (1899)

Projet pour une affiche de carnaval (1899)

Le Coupeur de têtes (1901)

Le Coupeur de têtes (1901)

Des images du contexte de son arrivée à Paris en 1901: le moulin de la Galette par Santiogo Rusinol (1891), ...

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

...le portrait de Picasso par Ramon Casas.

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)

La production de Picasso, en 1901, entre Paris et Barcelone, surprend par son abondance, sa variété, ses couleurs...

Femme en bleu (Madrid, début 1901)

Femme en bleu (Madrid, début 1901)

L’Étreinte (Paris, automne 1901)

L’Étreinte (Paris, automne 1901)

Café-concert du Paralelo (Barcelone, vers 1900)

Café-concert du Paralelo (Barcelone, vers 1900)

La Naine (Barcelone, 1901)

La Naine (Barcelone, 1901)

Au Moulin Rouge (Le Divan japonais) - 1901

Au Moulin Rouge (Le Divan japonais) - 1901

Portrait de Gustave Coquiot (Paris, printemps 1901)

Portrait de Gustave Coquiot (Paris, printemps 1901)

Mère et enfant (Paris, 1901)

Mère et enfant (Paris, 1901)

La Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

La Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

L'Attente (Margot), Paris, printemps 1901

L'Attente (Margot), Paris, printemps 1901

Jeanne (Paris, 1901)

Jeanne (Paris, 1901)

Femme dans la loge (Paris,1901)

Femme dans la loge (Paris,1901)

Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

La Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

La Buveuse d'absinthe (Paris,1901)

Arlequin assis (Paris, 1901)

Arlequin assis (Paris, 1901)

Arlequin et sa compagne (Paris,automne 1901)

Arlequin et sa compagne (Paris,automne 1901)

L'Enfant au pigeon (Paris, 1901)

L'Enfant au pigeon (Paris, 1901)

Femme à la toilette (1901)

Femme à la toilette (1901)

La Chambre bleue (Paris, 1901)

La Chambre bleue (Paris, 1901)

Femme au bonnet (Paris, automne 1901)

Femme au bonnet (Paris, automne 1901)

Un épisode important dans la vie de Picasso à ce moment est la mort tragique de son ami Casagemas, qui se suicide en retournant son arme contre lui après avoir tiré sur sa maîtresse...

La Mort de Casagemas (Paris,été 1901)

La Mort de Casagemas (Paris,été 1901)

Évocation ou l'Enterrement de Casagemas (1901)
Évocation ou l'Enterrement de Casagemas (1901)

Évocation ou l'Enterrement de Casagemas (1901)

Casagemas dans son cercueil (Paris, 1901)

Casagemas dans son cercueil (Paris, 1901)

Parodie d'ex-voto (Barcelone, 1901)

Parodie d'ex-voto (Barcelone, 1901)

Cet épisode de sa vie est considéré par certains critiques comme un tournant vers des œuvres où s'exprime une grande mélancolie... 

Pierreuses au bar (Barcelone, début 1902)

Pierreuses au bar (Barcelone, début 1902)

La Soupe (Barcelone, 1902-1903)

La Soupe (Barcelone, 1902-1903)

Femme et enfant au bord de la mer (Barcelone, 1902)

Femme et enfant au bord de la mer (Barcelone, 1902)

Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
Picasso Bleu et Rose au Musée d'Orsay (I)
La Miséreuse accroupie (Femme accroupie) - Barcelone, 1902)

La Miséreuse accroupie (Femme accroupie) - Barcelone, 1902)

Etude pour l'Entrevue (Barcelone, hiver 1901-1902)

Etude pour l'Entrevue (Barcelone, hiver 1901-1902)

Le Repas Frugal (Eau-forte, Paris, septembre 1904)

Le Repas Frugal (Eau-forte, Paris, septembre 1904)

Nous poursuivrons la visite de cette exposition magistrale dans un prochain billet.

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2018 3 05 /12 /décembre /2018 09:00

Exposition surprenante au musée de l’Orangerie cet automne, qui met en scène Paula Rego, peintre portugaise qui a partagé sa vie et sa carrière artistique entre l'Angleterre et son pays natal.

Née en 1935 à Lisbonne, elle a en effet quitté, adolescente, le Portugal pour faire ses études à Londres où elle vit depuis plus de cinquante ans. Formée à la Slade School of Arts, elle a côtoyé Francis Bacon, Lucian Freud, Frank Auerbach, David Hockney.

 

 

1. Jeux et l'Atelier.

Quatre grands acryliques de contes, dont la série Girl and Dog sera exposée à la Edward Totah Gallery à Londres.

Dans le Jardin (1986)

Dans le Jardin (1986)

Sans titre (Série : La Jeune fille et le chien) 1986

Sans titre (Série : La Jeune fille et le chien) 1986

La Petite meurtrière (1987)

La Petite meurtrière (1987)

Proie (1986)

Proie (1986)

Le Piège (1987)

Le Piège (1987)

Pour l'atelier, laissons la parole au dépliant : "A partir des années 90, elle fabrique ses personnages et poupées avec des matériaux hybrides - papier mâché, plâtre, tissu, bois, bas en nylon - pour approcher pour approcher des sujets littéraires ou sociaux qui éclairent la condition féminine avec des accents autobiographiques"

 

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

2 et 3 Rondes et comptines

La Danse (1988), acquis par la Tate Gallery en 1989

La Danse (1988), acquis par la Tate Gallery en 1989

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Le commissaire fait un parallèle entre les dessins préparatoires et les gravures de Goya.

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

De nombreuses illustrations pour des comptines...

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

4. Punitions et réprimandes

La Fille du policier (1987)

La Fille du policier (1987)

Les Bonnes (1987) inspiré par la pièce éponyme de Jean Genêt

Les Bonnes (1987) inspiré par la pièce éponyme de Jean Genêt

La Famille (1988) , scène remplie de symboles religieux

La Famille (1988) , scène remplie de symboles religieux

Dans les sources d'inspiration, des images d'Epinal, notamment de Benjamin Rabier

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

5. Contes et fantaisies

Deux toiles sur Pinocchio, avec Guepetto et la Fée Bleue...

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Une série sur Peter Pan, avec les enfants volant, Wendy recousant l'ombre de Peter Pan, une vision très personnelle des rapports de Peter Pan et du capitaine Crochet...

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Le commissaire met en regard la gravure de Paula Rego de Neverland et la parade foraine de Daumier...

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

6. Animaux et animalité

Un tableau saisissant Guerre (2003) inspiré par une photo montrant une petite fille victime de la guerre menée en Irak par la coalition...

Les contes cruels de Paula Rego

Dans cette section, encore une image d'Epinal...

Les contes cruels de Paula Rego

...et des parallèles entre un corbeau d'Edouard Manet...

Les contes cruels de Paula Rego

...et des corbeaux de Paula Rego

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Le thème de la femme-chien est particulier à l'univers de Paula Rego, avec ces deux grands pastels de 1994 (Dog Woman et Scavengers)

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Figurent également, inspirés par les Autruches du Ballet Fantasia de Walt Disney (dessin animé de 1940) un dyptique de 1995 : 

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

et un triptyque de la même année.

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

En regard des Autruches sont présentés trois tableaux de danseuses de Degas...

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

7. Héroïnes

La Fête (2003)

La Fête (2003)

Angel (1998)

Angel (1998)

In the Wilderness (1998)

In the Wilderness (1998)

8. Cycles et figures

Jane Eyre Triptych : Jane, Edward, Bertha's Monkey (2002)

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

The Pillowman Triptych (2004)

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

Scarecrow and the pig (2005)

Les contes cruels de Paula Rego

The Fisherman Triptych (2005)

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

9. Le Chef d'oeuvre inconnu

L'exposition se termine avec deux toiles récentes (2011) de Paula Rego, basées sur la nouvelle de Balzac "Le Chef d'oeuvre inconnu".

The Balzac Story :

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego

et Painting Him Out

Les contes cruels de Paula Rego
Les contes cruels de Paula Rego
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2018 3 28 /11 /novembre /2018 14:00

Nous poursuivons et terminons aujourd'hui la visite de la rétrospective Miró au Grand Palais.

Notre précédent billet présentait les œuvres jusqu'à la période de la deuxième guerre mondiale.

Pour faire la transition, encore une oeuvre sur papier de 1942 :

Personnages et oiseau dans la nuit (6 août 1942)

Personnages et oiseau dans la nuit (6 août 1942)

A la fin de la guerre, des œuvres où éclatent à nouveau les couleurs...

Sans titre (soirée snob chez la princesse) - vers 1946

Sans titre (soirée snob chez la princesse) - vers 1946

Femme et oiseau dans la nuit (26 janvier 1945)

Femme et oiseau dans la nuit (26 janvier 1945)

Femme dans la nuit (18 avril 1945)

Femme dans la nuit (18 avril 1945)

La Course de taureaux (8 octobre 1945)

La Course de taureaux (8 octobre 1945)

Femmes et oiseau dans la nuit (5 mai 1947)

Femmes et oiseau dans la nuit (5 mai 1947)

Peinture (Femme, lune,étoile) - 1949

Peinture (Femme, lune,étoile) - 1949

Le Soleil rouge ronge l'araignée (1948)

Le Soleil rouge ronge l'araignée (1948)

Le Soleil rouge (1948)

Le Soleil rouge (1948)

...et on découvre les poteries et céramiques réalisées avec Josep LLorens Artigas :

Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)

dont certaines annoncent les statues plus complexes à venir...

Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)

Joan Miró a aussi illustré des poèmes...

Tristan Tzara et Joan Miró "Parler Seul" (1948-1950)

Tristan Tzara et Joan Miró "Parler Seul" (1948-1950)

Paul Eluard et Joan Miró "A toute épreuve" (1958)

Paul Eluard et Joan Miró "A toute épreuve" (1958)

Jacques Dupin et Joan Miró "Sans le solei, en contrebas" (1970)

Jacques Dupin et Joan Miró "Sans le solei, en contrebas" (1970)

Jacques Prévert et Joan Miró "Adonides" (1975)
Jacques Prévert et Joan Miró "Adonides" (1975)

Jacques Prévert et Joan Miró "Adonides" (1975)

La statuaire de Miró est présente dans toute la fin de l'exposition 

Personnage. Sculpture-objet (1950)

Personnage. Sculpture-objet (1950)

Joan Miró et Josep Llorens Artigas : Maquette de l'Arc à la fondation Maeght VIII (1963) et La Déesse (1956)

Joan Miró et Josep Llorens Artigas : Maquette de l'Arc à la fondation Maeght VIII (1963) et La Déesse (1956)

Joan Miró et Josep Llorens Artigas "Femme" 1968

Joan Miró et Josep Llorens Artigas "Femme" 1968

Femme (1969), L'oiseau se niche sur les doigts en fleur (1969), L'oiseau au plumage rougeâtre annonce l'apparition de la femme éblouissante de beauté (1972)

Femme (1969), L'oiseau se niche sur les doigts en fleur (1969), L'oiseau au plumage rougeâtre annonce l'apparition de la femme éblouissante de beauté (1972)

Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)
Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (2/2)

Les bronzes peints de couleurs vives de la fondation Maeght...

La Caresse d'un oiseau (1967)

La Caresse d'un oiseau (1967)

Jeune fille s’évadant (1967)

Jeune fille s’évadant (1967)

Femme assise et enfant (1967)

Femme assise et enfant (1967)

Femme et oiseau (1967)

Femme et oiseau (1967)

Sa Majesté (1967-1968)

Sa Majesté (1967-1968)

Monsieur et Madame (1969)

Monsieur et Madame (1969)

et les statues monumentales de bronze aux formes arrondies, fondues aux ateliers Susse d'Arcueil, mises en scène dans l'exposition avec les grands tableaux de l'époque...

Oiseau lunaire (1966)

Oiseau lunaire (1966)

Oiseau solaire (1966)

Oiseau solaire (1966)

Femme (Femme debout) 1969

Femme (Femme debout) 1969

Terminons cette rétrospective avec la peinture de Miró depuis les années 50 jusqu'à la fin de sa vie : beaucoup de variété, un trait souvent épuré, quelques triptyques magistraux...

Peinture (1953)

Peinture (1953)

Peinture (1953)

Peinture (1953)

Le triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III (4 mars 1961)
Le triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III (4 mars 1961)
Le triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III (4 mars 1961)

Le triptyque Bleu I, Bleu II, Bleu III (4 mars 1961)

Peinture (Pour Emilio Fernandez Miró) 1963

Peinture (Pour Emilio Fernandez Miró) 1963

Le Vol de l'oiseau blanc par le clair de lune (30 octobre 1967)

Le Vol de l'oiseau blanc par le clair de lune (30 octobre 1967)

Danse de personnages et d'oiseaux sur un ciel bleu. Etincelles (25 mai 1968)

Danse de personnages et d'oiseaux sur un ciel bleu. Etincelles (25 mai 1968)

Silence (17 mai 1968)

Silence (17 mai 1968)

Personnages et oiseaux en fête pour la nuit qui approche (1968)

Personnages et oiseaux en fête pour la nuit qui approche (1968)

Les oiseaux de proie foncent sur nos ombres (huile sur peau de vache) 1970

Les oiseaux de proie foncent sur nos ombres (huile sur peau de vache) 1970

Femme, oiseau, étoile (Hommage à Pablo Picasso 15 février 1966) 15 février 1966 -3-8 avril 1973

Femme, oiseau, étoile (Hommage à Pablo Picasso 15 février 1966) 15 février 1966 -3-8 avril 1973

Femmes, oiseaux (2 août 1973) acrylique, crayon et cire sur bâche non étiréee

Femmes, oiseaux (2 août 1973) acrylique, crayon et cire sur bâche non étiréee

Toile brûlée II (4-31 décembre 1973) acrylique sur toile coupée et brûlée

Toile brûlée II (4-31 décembre 1973) acrylique sur toile coupée et brûlée

Peinture (vers 1973) huile, acrylique et craie sur toile

Peinture (vers 1973) huile, acrylique et craie sur toile

Peinture (vers 1973) huile et craie sur toile

Peinture (vers 1973) huile et craie sur toile

L'Espoir du condamné à mort I, II et III (9 février 1974)
L'Espoir du condamné à mort I, II et III (9 février 1974)
L'Espoir du condamné à mort I, II et III (9 février 1974)

L'Espoir du condamné à mort I, II et III (9 février 1974)

Femme devant l'étoile filante III, Femme devant la lune II, Femme devant le soleil III (15 avril 1974)
Femme devant l'étoile filante III, Femme devant la lune II, Femme devant le soleil III (15 avril 1974)
Femme devant l'étoile filante III, Femme devant la lune II, Femme devant le soleil III (15 avril 1974)

Femme devant l'étoile filante III, Femme devant la lune II, Femme devant le soleil III (15 avril 1974)

Personnage dans un paysage (1976) lavis d'encre de Chine et fusain sur toile trouée et brûlée

Personnage dans un paysage (1976) lavis d'encre de Chine et fusain sur toile trouée et brûlée

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2018 6 24 /11 /novembre /2018 19:00

Une des expositions majeures de cette saison à Paris est sans conteste celle consacrée à Joan Miró. Nous vous invitons à en suivre le parcours chronologique, qui présente souvent des aspects méconnus de ce peintre catalan qui a fait presque toute sa carrière en France. Son style unique fait que ses tableaux sont souvent immédiatement reconnaissables, mais la rétrospective permet de prendre la mesure de son évolution et de la variété de son génie.

Ce premier billet couvrira la période de ses débuts dans les années 15-17 jusqu'à la période de la guerre.

Ses premiers travaux sont, selon ses propres termes, ceux d'un "fauve catalan" qui se cherche.

Nord-Sud (1917)

Nord-Sud (1917)

La Rose (1916)

La Rose (1916)

Portrait de Vincens Nubiola (Homme à la pipe) - 1917

Portrait de Vincens Nubiola (Homme à la pipe) - 1917

Nu debout (1918)

Nu debout (1918)

Certaines de ses peintures des années 1918-1922 sont qualifiées par les organisateurs de l'exposition de "détaillistes"...

Le Potager à l'âne (1918)

Le Potager à l'âne (1918)

La Maison du palmier (1918)

La Maison du palmier (1918)

Mont-roig, l'église et le village (1919)

Mont-roig, l'église et le village (1919)

La Ferme (1921-1922)

La Ferme (1921-1922)

Miró a entretenu une relation très complexe avec le cubisme - il aurait dit un jour à André Masson "Je briserai leur guitare", certaines de ses toiles des années 20 évoquent plutôt, mutatis mutandis, Cézanne.

Autoportrait (1919)

Autoportrait (1919)

Portrait d'une danseuse espagnole (1921)

Portrait d'une danseuse espagnole (1921)

Le Cheval, la pipe et la fleur rouge (1920)

Le Cheval, la pipe et la fleur rouge (1920)

Intérieur (La Fermière) - 1922-1923

Intérieur (La Fermière) - 1922-1923

C'est à partir de 1924 que l'on peut constater dans sa peinture le virage vers le surréalisme qui donnera à son oeuvre un caractère inimitable.

Le Piège (1924)

Le Piège (1924)

Tête de paysan catalan (1925)

Tête de paysan catalan (1925)

Paysan catalan à la guitare (1924)

Paysan catalan à la guitare (1924)

Le Carnaval d'Arlequin (1924-1925)

Le Carnaval d'Arlequin (1924-1925)

Peinture (Femme, journal, chien) - 1925

Peinture (Femme, journal, chien) - 1925

Peinture (1925)

Peinture (1925)

Peinture (1925)

Peinture (1925)

Peinture-poème "Photo : ceci est la couleur de mes rêves" (1925)

Peinture-poème "Photo : ceci est la couleur de mes rêves" (1925)

Femme (1925)

Femme (1925)

L'Addition (août-septembre 1925)

L'Addition (août-septembre 1925)

Peinture (La Tache rouge) - 1925

Peinture (La Tache rouge) - 1925

Peinture (1925)

Peinture (1925)

Peinture (Le Fou du Roi) - 1926

Peinture (Le Fou du Roi) - 1926

Main à la poursuite d'un oiseau (1926)

Main à la poursuite d'un oiseau (1926)

Peinture (1926)

Peinture (1926)

Chien aboyant à la lune (1926)

Chien aboyant à la lune (1926)

Paysage (Paysage au coq) - 1927

Paysage (Paysage au coq) - 1927

Paysage (Le Lièvre) - 1927

Paysage (Le Lièvre) - 1927

Peinture (Le Cheval de cirque) - 1927

Peinture (Le Cheval de cirque) - 1927

Peinture (Le Cheval de cirque) - 1927

Peinture (Le Cheval de cirque) - 1927

Peinture (1927)

Peinture (1927)

Peinture (Tête) - 1927

Peinture (Tête) - 1927

Peinture (1927)

Peinture (1927)

Peinture (1927)

Peinture (1927)

Peinture (La Sirène)- 1927

Peinture (La Sirène)- 1927

Intérieur hollandais I (1928)

Intérieur hollandais I (1928)

Intérieur hollandais III (1928)

Intérieur hollandais III (1928)

Peinture (1930)

Peinture (1930)

Tête humaine (mai 1931)

Tête humaine (mai 1931)

Peinture (1934)

Peinture (1934)

Peinture (29 avril 1933)

Peinture (29 avril 1933)

Peinture "Escargot, femme, fleur,étoile" (1934)

Peinture "Escargot, femme, fleur,étoile" (1934)

En écho aux crises financières, sociales et politiques qui secouent les années 30, le grotesque et l'inquiétant envahissent l'oeuvre de Miró.

Personnage (1934)

Personnage (1934)

Tête d'homme (2 janvier 1935)

Tête d'homme (2 janvier 1935)

Figures devant une métamorphose (1936)

Figures devant une métamorphose (1936)

Chien aboyant au cerf-volant (1936)

Chien aboyant au cerf-volant (1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (été 1936)

Peinture (Oiseaux et insectes) - 1938

Peinture (Oiseaux et insectes) - 1938

Cygne dans un lac, soleil, arc-en-ciel (25 octobre 1937)

Cygne dans un lac, soleil, arc-en-ciel (25 octobre 1937)

Le Vol d'un oiseau sur la plaine II (juillet 1939)

Le Vol d'un oiseau sur la plaine II (juillet 1939)

Nocturne (avril 1938)

Nocturne (avril 1938)

Peinture-poème "Une étoile caresse le sein d'une négresse" (avril 1938)

Peinture-poème "Une étoile caresse le sein d'une négresse" (avril 1938)

Groupe de personnages (1938)

Groupe de personnages (1938)

Miró se réfugie avec sa famille à Varangéville-sur-mer, en Normandie, à l'été 1939 où résident déjà des artistes. Il y travaille à la série des constellations.

L'Etoile matinale (16 mars 1940)

L'Etoile matinale (16 mars 1940)

Femme et oiseaux (13 avril 1940)

Femme et oiseaux (13 avril 1940)

Femmes encerclées par le vol d'un oiseau (26 avril 1941)

Femmes encerclées par le vol d'un oiseau (26 avril 1941)

Femmes au bord du lac à la surface irisée par le passage d'un cygne (11 mai 1941)

Femmes au bord du lac à la surface irisée par le passage d'un cygne (11 mai 1941)

L'Oiseau migrateur (26 mai 1941)

L'Oiseau migrateur (26 mai 1941)

Sans titre (Femme en révolte) - 1938

Sans titre (Femme en révolte) - 1938

Sans titre (1938)

Sans titre (1938)

Oiseau, couple de personnages, étoile (28 août 1942)

Oiseau, couple de personnages, étoile (28 août 1942)

Terminons cette première partie par un pochoir sur vélin d'Arches réalisé par Miró en 1937 pendant la guerre civile et signée en 1981.

Joan Miró (1893-1983) - Rétrospective au Grand Palais (1/2)
Partager cet article
Repost0
17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 09:00
Flâneries parisiennes

Traversant le jardin du Luxembourg, où la fontaine Médicis est comme toujours en beauté, nous prenons la rue de Tournon, où subsistent quelques hôtels au porche majestueux...

Flâneries parisiennes

Une petite halte place de Fürstenberg au Musée Delacroix, avec son jardin au pied de l’atelier de l’artiste...

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

...quelques tableaux au passage, de Delacroix lui-même...

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

...ou d’autres artistes qu’il a inspiré...

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

En poursuivant la balade, des devantures intéressantes...

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

...et des galeries rue de Seine, art contemporain...

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

...ou mobilier, art deco ou plus récent.

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes

Terminons cette promenade vespérale au petit square Gabriel Pierné derrière l’Institut de France...

Flâneries parisiennes

Parce que Paris est beau aussi sous le soleil...

Flâneries parisiennes

un petit tour du côté du palais d’Iéna, siège du Conseil économique, social et environnemental, comme est ainsi à présent dénommée la « troisième assemblée de la République ». Devant l’entrée, une statue de Martial Raysse, Sol et Colombe ou La naissance de la Pensée...

Flâneries parisiennes

et les onze panneaux de mosaïque du même artiste intégrés dans la façade en rotonde du bâtiment d’Auguste Perret, réalisés avec le concours du maître-mosaïste Luigi Guardigli.

L’artiste explique que ces mosaïques représentent, de gauche à droite : « notre Terre, l’origine de l’Humanité », puis les Trois Premiers Chiffres (le Un, le Deux, le Trois), les Trois Formes élémentaires (le Triangle, le Cercle, le Carré), les Trois Valeurs républicaines (Liberté, Égalité, Fraternité), et enfin « l’Espoir sans lequel rien ne serait possible ».

Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Flâneries parisiennes
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2018 7 11 /11 /novembre /2018 10:00

Ce blog ne peut échapper à l'atmosphère commémorative du jour : nous proposons au lecteur une promenade à travers quelques lieux vosgiens marqués par les combats du début de la Grande Guerre.

Nous commencerons par les environs de Charmes, où un monument commémore la bataille qui se déroula à la fin d'août 1914 dans la plaine qu'il domine et qui stoppa l'avancée en Lorraine de l'armée ennemie.

Centenaire de l'armistice

Une table d'orientation monumentale permet au visiteur de reconstituer toutes les manœuvres des troupes engagées de chaque côté.

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

Y figurent même les ordres des généraux commandant les troupes engagées...

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

L'étape suivante nous conduira au-dessus de la petite ville de Senones vers un observatoire, sur la Roche-Mère-Henry qui a été tenu par l'armée allemande dès le début du conflit. Malgré d'âpres combats en novembre 1914, il s'avéra inexpugnable.

Centenaire de l'armistice

La montée à travers la forêt est d'une grande beauté

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

Quelques repères sur le chemin qui mène au poste de commandement allemand...

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

avant de déboucher sur l'observatoire, d'où la vue est à couper le souffle.

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

Notre dernière étape vosgienne sera la nécropole nationale de La Fontenelle à Ban-de-Sapt.

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

Son monument de grès rose rend hommage "aux grands soldats des Vosges".

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

A l'extrémité du cimetière, la vue sur un paysage enchanteur en cette belle fin d'après-midi d'automne...

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

...même quand on l'observe depuis un abri métallique reconstitué...

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

...laisse difficilement imaginer les combats acharnés dont cette cote 627 a  fait l'objet se septembre 1914 à juillet 1915, faisant, rien que du côté français, 2244 tués dont 1382 reposent dans ce cimetière.

Centenaire de l'armistice
Centenaire de l'armistice

Terminons avec une photo du parvis de l'hôtel de ville de Paris, orné ce weekend d'un vaste champ de fleurs tricolores : 94 415 pots pour 94 415 soldats parisiens tombés pendant la Grande Guerre...

Centenaire de l'armistice
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2018 3 07 /11 /novembre /2018 09:00

Avec le sous-titre Un voyage des impressionnistes aux fauves, le musée Marmottan-Monet présente une très belle exposition réunissant une soixantaine d’œuvres qui proviennent exclusivement de collections particulières.

Elles ont surtout en commun d'être présentées pour la première fois au public parisien ou d'avoir été montrées rarement.

Nous nous contenterons de les faire à notre tour admirer au lecteur, en les reclassant éventuellement par auteur...

 

De Gustave Caillebotte (1848-1894) ce Portrait de femme assise, lisant (vers 1888)

Collections privées

Le Jardin du Petit Genevilliers (1889-1892)

Collections privées

Boulevard des Italiens (vers 1880)

Collections privées

Le Pont de l'Europe (1876),

Collections privées

...et le magnifique La Berge du Petit Gennevilliers et la Seine (1890)

Collections privées

C'est un tableau d'Edouard Vuillard (1868-1940), Messieurs et Mesdames Josse et Gaston Bernheim-Jeune, Avenue Henri-Martin (1905) qui ouvre le parcours

Collections privées

qui comprend également La Cueillette (vers 1899-1900)

Collections privées

Intérieur, Annette au pied d'un fauteuil (vers 1903)

Collections privées

et La partie de bridge au Clos Cézanne (vers 1923)

Collections privées

De nombreux tableaux de Monet, comme le lieu y oblige...
Les Pyramides de Port-Coton, effet de soleil (1886),  Villas à Bordighera (1884), et d'autres paysages et natures mortes

Collections privées
Collections privées
Collections privées
Collections privées
Collections privées
Collections privées

quelques Renoir, Yvonne en rose (1899), Portrait de Madame Josse Bernheim-Dauberville (née Mathilde Adler) (1901)

Collections privées
Collections privées

Un fusain et sanguine sur papier de Degas, Le Petit Déjeuner après le bain (vers 1883)

Collections privées

Camille Pissaro : Déchargement de bois, quai de la Bourse, coucher de soleil (1898)

Collections privées

Théo Van Rysselberghe, La Régate (1982)

Collections privées

De Paul Signac, Castellane, huile sur toile de 1902 et toute une série de dessins de 1885.

Collections privées
Collections privées
Collections privées

La Seine à Courbevoie (vers 1885) de Georges Seurat

Collections privées

Un Van Gogh, accroché avec les pointillistes, Les Lauriers roses. Le jardin à l'hôpital à Saint-Rémy (mai-juin 1889)

Collections privées

Deux tableaux de Paul Gaughin, Le Champ Lollichon et l'église de Pont-Aven (1886) et Nature morte à l'Espérance (1901)

Collections privées
Collections privées

Une huile de Pierre Bonnard, Nu debout, de profil (vers 1905)

Collections privées

Trois Toulouse-Lautrec, Femme rousse assise dans le jardin de M. Forest (vers 1889), La Blanchisseuse (vers 1886-1887), Deux Femmes faisant leur lit (1891)

Collections privées
Collections privées
Collections privées

Trois tableaux du peintre breton Emile Bernard...

Collections privées
Collections privées
Collections privées

Trois tableaux de Matisse, de 1896 Belle-Île-en-Mer, pochade et  Côte Sauvage, Belle-Île-en-Mer et Fenêtre ouverte sur la mer à Etretat (vers 1920-1921)

Collections privées
Collections privées
Collections privées

D'Odilon Redon, Figure devant un arbre (vers 1894) et Quadrige, le char d'Apollon (vers 1909)

Collections privées
Collections privées

un Van Dongen, Le Boniment (vers 1905)

Collections privées

Une Danseuse espagnole (vers 1901) de Picasso 

Collections privées

Nature morte au compotier (vers 1905) de Maurice de Vlaminck

Collections privées

Un portrait du même Vlaminck, vers 1905,  par André Derain

Collections privées

et à la sortie de l'exposition, ces Barques à Martigues (vers 1907) de Raoul Dufy.

Collections privées
Partager cet article
Repost0
3 novembre 2018 6 03 /11 /novembre /2018 09:00

Pour respecter la tradition de ce blog, quelques images de vacances de Toussaint dans le Nord Finistère

L'Île Cairn et son tumulus néolithique, accessible à marée basse...

Automne en Bretagne
Automne en Bretagne

Les étonnants rochers sur la côte de Plouguerneau...

Automne en Bretagne
Automne en Bretagne

Le petit port d'Argenton dans la lumière du matin

Automne en Bretagne

Le phare de l'Île Vierge au crépuscule

Automne en Bretagne

ou l'Aber Wrac'h aux mêmes heures

Automne en Bretagne

L'Aber Benoît dans la lumière du soir

Automne en Bretagne
Automne en Bretagne

Quand par hasard il tombe un peu de pluie, la beauté de l'arc-en-ciel...

Automne en Bretagne

...ou la poésie des flaques après l'averse

Automne en Bretagne

Les plantes folles sur la dune...

Automne en Bretagne

C'est la fin d'une belle saison, le bateau prend ses quartiers d'hiver...

Automne en Bretagne
Automne en Bretagne
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2018 6 27 /10 /octobre /2018 08:00

La Fédération des sociétés savantes des Vosges organisait  du 18 au 21 octobre  ses traditionnelles journées annuelles dans le Pays des Abbayes, communauté de communes qui de 2014 à 2016 a fédéré les populations de la vallée du Rabodeau autour de trois abbayes historiques d'Etival-Clairefontaine, Moyenmoutier et Senones avant de se fondre dans la communauté d'agglomération de Saint-Dié des Vosges.

Si beaucoup des communications portaient sur l'histoire de la petite principauté de Senones, souveraine de 1751 jusqu'à sa réunion à la France en 1793 par décret de la Convention, nous proposons plutôt au lecteur de suivre, à travers sa présentation aimablement communiquée par l'auteur, celle de Jean-Pierre Doyen : Que reste-t-il du patrimoine textile? qui s'ouvre sur cette photo de l'ancienne abbaye de Senones où la haute cheminée témoigne de son utilisation passée comme usine textile.

Journées d'études vosgiennes 2018

En rappelant deux siècles d'histoire industrielle de la vallée...

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

l'auteur évoque la physionomie de la vallée dans les années 1960...

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

...les familles de patrons qui se sont succédé depuis l'implantation de l'industrie textile au début du XIXème siècle...

Journées d'études vosgiennes 2018

...les différents types d'usines au cours des années...

Journées d'études vosgiennes 2018

...les populations ouvrières et d'où elles venaient.

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

Suit une intéressante étude de l'implantation de cette industrie et de la façon dont elle a façonné les lieux...

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

... avec l'évolution de l'habitat ouvrier,

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

...les œuvres et les châteaux patronaux.

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

La question ouverte par l'auteur en conclusion est celle de la conservation du patrimoine industriel à présent que l'industrie a déserté ces vallées depuis des décennies...

Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018
Journées d'études vosgiennes 2018

La disparition de certaines usines permet cependant de faire renaître des sites spectaculaires, comme l'abbaye de Moyenmoutier, même si elle porte encore les traces de son occupation par les usines Boussac.

Journées d'études vosgiennes 2018
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche