Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 18:30
Images d'Édimbourg

Avant de quitter cette série de billets sur Édimbourg, quelques dernières images...

La masse imposante du château, sur son piton au milieu de la ville actuelle...

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

St Andrew's House, siège du gouvernement d'Écosse, imposante construction Art Deco réalisée dans les années 30 à l'emplacement d'une prison de sinistre mémoire.

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

Calton Hill, avec le monument Nelson, la colonnade, ébauche du Monument National (National Monument) en hommage aux morts des guerres napoléoniennes, resté inachevé par manque de fonds, l'observatoire en pleine rénovation...

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

...d'où l'on embrasse toute la ville, et ses alentours:

Le port...

Images d'Édimbourg

...le palais d'Holyrood...

Images d'Édimbourg

...l'éperon mythique Arthur's Seat...

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

...la ville nouvelle et l'ancienne.

Images d'Édimbourg

Le vieux cimetière qui domine Canongate Kirk...

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

...et celui en dessous de Calton Hill

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

Les ponts qui enjambent les dépressions de la ville, la tour néo-gothique en hommage à Walter Scott...

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg

...et la masse des constructions de la vielle ville vue depuis la nouvelle, de l'autre côté de la grande dépression qui les sépare.

Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Images d'Édimbourg
Partager cet article
Repost0
9 mai 2018 3 09 /05 /mai /2018 08:00
Scottish National Gallery

Tout en restant en Écosse, et même à Édimbourg, revenons à un billet plus traditionnel dans ce blog avec un aperçu des collections de la Galerie nationale écossaise, qui permettent de découvrir des œuvres peu connues d'artistes qui nous sont familiers, et quelques peintres écossais qui nous le sont moins.

Scottish National Gallery

Dans les premières salles, deux Titiens bien connus, Diane et Callisto et Diane et Actéon

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Un bel ensemble de peintures hollandaises : le marquis de Spinola par Van Dyck, les jumeaux Clara et Aelbert de Salomon de Bray, le Festin d'Hérode, l'ascension de Psyché à l'Olympe, une adoration des bergers, une étude de visage (Saint Ambroise) par Rubens...
 

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Citons encore cette scène d'intérieur de Pieter de Hooch, ce bouquet de Jan van Huysum, ce paysage d'Hobbema, cette Femme au lit de Rembrandt, deux beaux portraits d'époux par Frans Hals et un Vermeer peu connu, le Christ dans la maison de Marthe et Marie.

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Des peintures italiennes du XVIIIème siècle, Tiepolo, Bellotto, Canaletto, Guardi, 

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Une belle collection de petits tableaux de peintres français : Van Gogh, Sysley, Gauguin...

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Degas, Cézanne, Monet...

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

et aussi Chardin, Corot, Delacroix, une oeuvre de jeunesse de Monet...

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Parmi les oeuvres de peintres écossais :
Una and the Lion de William Bell Scott (1860)
Spring de William Mc Taggart (1864)
St Agnes de David Gauld (1889)
St Bride de John Duncan (1913)
et une nature morte de William York Macgregor (1855-1923)

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Des portraits dans la grande tradition britannique :
The Hunter Blair Family, de David Allan (1785)
Lieutenant-Colonel George Lyon, par Sir Henry Raeburn (1788)
The Ladies Waldegrave, par Sir Joshua Reynolds (1780)
The Honorable Mrs Graham, par Thomas Gainsborough (1775-77)
ou encore l'ineffable Scene in the Highlands, with portraits of the Duchess of Bedford, the Duke of Gordon, and Lord Alexander Russel, par Sir Edwin Landseer (1828)
 

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery

Toujours dans la tradition britannique, terminons par des paysages : River Landscape with a View of a Distant Village par Thomas Gainsborough vers 1750, Rome : Sunset from the Convent of Sant'Onofrio on the Janiculum de l'écossais David Roberts vers 1855, The Vale of Dedham par John Constable (1802) et bien sûr cette vue du château d'Edimbourg depuis Prinses Street, par Sam Bough  (1822–1878)

Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Scottish National Gallery
Partager cet article
Repost0
5 mai 2018 6 05 /05 /mai /2018 14:00
Holyrood Palace, Édimbourg

Comme promis dans notre dernier billet, un rapide aperçu du palais d'Holyrood, point d'arrivée de notre parcours le long du Royal Mile. C'est à l’origine un monastère fondé par le roi d'Écosse, David Ier en 1128. Il a servi comme résidence principale des rois et reines d’Écosse depuis le xve siècle ainsi qu'à l'actuel souverain du Royaume-Uni lors de ses séjours en Écosse.

La facade, au fond de la vaste esplanade qui s'étend derrière les grilles, mêle les styles "château fort" et classique. 

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Le joyau de ce bâtiment est la cour, au style classique d'une grande pureté, construite par Charles II à partir de 1670 avec l'architecte William Bruce.

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Les trois ordres dorique au rez-de chaussée, ionique au premier étage, corinthien au deuxième, sont parfaitement respectés, la pelouse impeccable ajoute une touche locale...

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Une des particularités du site est la subsistance des ruines de  l'’abbaye construite en 1128 à la demande du roi David Ier d'Écosse (1124-1153). Elle avait été adaptée pour devenir une chapelle de l’Ordre du Chardon par Jacques VII d'Écosse (Jacques Stuart, également Jacques II d'Angleterre et d’Irlande de 1685 à 1688) mais elle a été par la suite ravagée lors d'une émeute et son toit s’est écroulé au XVIIIème siècle.

 

 

 

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Même en ruines, ce bâtiment presque millénaire est d'une beauté prenante.

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Le bâtiment classique et les ruines de l'abbaye forment un ensemble d'un charme original

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

Le palais a beau être en ville, son parc donne l'impression étrange d'être en pleine nature.

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg

En repassant le long de l'abbaye vers la ville, le jardin fleuri offre quelques perspectives romantiques.

Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Holyrood Palace, Édimbourg
Partager cet article
Repost0
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 15:00
Édimbourg, le "Royal Mile"

Nous débutons une série de billets sur l'Écosse avec Édimbourg, sa capitale, ville étrange et attachante. Nous commencerons par parcourir le "Royal Mile", l'artère principale de la vieille ville, longue d'un mile, qui descend de l'impressionnante forteresse du Château au palais d'Holyrood, residence officielle de la Reine en Écosse.

En partant de la hauteur des City Chambers, ancien Royal Exchange,...

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

...on arrive à la hauteur de Parliament House, l'ancien parlement d'Ecosse...

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

Entre Parliament House et le Mile, la cathédrale Saint-Gilles, église mère de l'Eglise d'Ecosse, et face à elle, faisant bonne figure, le consulat général de France, future ambassade auprès d'une Ecosse indépendante post Brexit ???

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

La rue est bordée des hautes maisons qui donnent à Edimbourg son cachet unique, dû au fait que la ville s'est longtemps développée à l'intérieur de ses remparts et a dû s'agrandir en hauteur. De chaque côté, de petites ruelles, les closes...

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

Arrivés au Hub, ancienne église néo-gothique construite en 1845 et à présent surtout utilisée par le Festival d'Edimbourg, s'amorce la montée vers le château, au fond d'une vaste esplanade.

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

L'esplanade domine la vieille ville au sud...

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

...dont les rues s'animent à la tombée de la nuit.

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

Reprenant le matin le parcours du Mile en descendant vers l'est...

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

...nous passons devant l'église Canongate Kirk et arrivons au bâtiment actuel du Parlement écossais, dessiné par l'architecte catalan Enric Miralles et inauguré en 2004. Il abrite depuis lors cette institution établie en 1998, l'ancien parlement écossais ayant été supprimé en 1707 par l'acte d'Union.

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"

En face, à l'extrémité est du Royal Mile, le palais d'Holyrood, belle construction classique qui fera l'objet d'un prochain billet.

Édimbourg, le "Royal Mile"
Édimbourg, le "Royal Mile"
Partager cet article
Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 09:00

En chemin pour l’Écosse, nous avons fait étape à York. Nous proposons au lecteur de partager notre découverte de cette cité très ancienne puisque fondée en 71 par les romains sous le nom d’Eboracum : c’est à York que Constantin le Grand fut proclamé empereur par les légionnaires en 306.

La vieille ville a gardé une partie de ses murailles, autour de la porte Micklesgate, d’où l’on peut accéder à la promenade des remparts.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

La ville regorge d’églises de toutes les époques, dont certaines sont devenues des restaurants ou même des boîtes de nuit...

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

Au premier rang de ces églises, la majestueuse cathédrale gothique, une des plus grandes d’Europe.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

Autour de la cathédrale, la résidence de l’archevêque, des demeures plus modestes de clercs de moindre rang, la maison du trésorier où une plaque fait mémoire de l’astronome John Goodricke.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

Au détour des rues, dont certaines ont gardé leur aspect moyenâgeux, d’intéressants bâtiments anciens...

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

... ou de belles demeures du 18ème siècle.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

La rivière Ouse traverse la ville.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

Terminons avec le secteur du château et de la tour Clifford, sur sa butte, dans le calme de la nuit...

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire

...ou dans l’animation du dimanche matin, théâtre d’un rassemblement de collectionneurs de véhicules militaires.

York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
York, Yorkshire
Partager cet article
Repost0
22 avril 2018 7 22 /04 /avril /2018 11:00
Printemps au bord de la Tamise

À l’occasion d’une courte étape à Londres lors de ces journées ensoleillées de printemps - le Times titrait en une qu’il n’avait jamais fait aussi chaud en avril depuis 1949 - nous nous sommes promenés avec la foule des londoniens et des touristes sur la rive sud de la Tamise.

À l’extrémité est de la promenade de la reine (Queen’s Walk), la vue classique sur Tower Bridge, le HMS Belfast et la Tour de Londres...

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

Sur cette rive, les attractions populaires, en face la City et ses « nouveaux » (pour nous qui n’avions pas été à ces endroit depuis 15 où 20 ans) gratte-ciels...

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

La reconstitution du théâtre de Shakespeare voisine avec la Tate Modern, qui abrite une exposition sur Picasso que nous n’aurons malheureusement pas le temps de visiter pour nos lecteurs...

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

Sur cette rive, des tours aussi, plutôt destinées à l’habitation, semble-t-il, qu’à des bureaux. En face, l’imposante silhouette de Saint-Paul, avec une nouvelle passerelle aux lignes élégantes

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

Sur la Tamise, activités sportives… Et même un bout de plage…

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

Poursuivant vers l’ouest en dépassant le vieux pont de Blackfriars, nous arrivons à la hauteur du London Eye, grande roue permanente - à la différence de celle de Marcel Campion place de la Concorde - et aux passerelles jumelles du Millénium, qui encadrent la voie de chemin de fer au dessus la Tamise.

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise

Depuis la passerelle de gauche, terme de notre promenade, Big Ben et le Parlement. La photo n’est pas floue, mais la tour de Big Ben, en pleine rénovation, nous prive de sa silhouette familière...

Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Printemps au bord de la Tamise
Partager cet article
Repost0
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 08:00
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Nous consacrons encore un billet à la rétrospective Kupka (cf notre billet du 7 avril), en accord cette fois avec le sous-titre de l'exposition, présentant l'oeuvre abstrait du peintre à travers les grandes sections proposées par les organisateurs et en se laissant surtout porter par l'harmonie des couleurs.

INVENTIONS ET CLASSIFICATIONS

Des toiles comme Le premier pas, les Disques de Newton , la série des  Amorpha (fugue à deux couleurs, chromatique chaude), exposées au Salon d’automne de 1912, sont sans doutes les premières œuvres totalement non-figuratives présentées au public parisien.

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

La série des Plans verticaux date de la même époque.

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Pendant toute la période d'après guerre, la variété des créations de Kupka est si importante qu'il vaut mieux la présenter par leur forme générale. Des courbes et arabesques avec Tourbillon, Autour d'un point, Lignes animées, Fleur... 

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Des structures plus linéaires, comme la série des Energiques.

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Des recherches sur des motifs mathématiques et cinématiques...

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Parfois, des dominantes plus verticales...

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

RÉMINISCENCES ET SYNTHÈSES

Certaines œuvres, tout aussi abstraites, relèvent d'une construction plus complexe... 

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

D'autres pourraient évoquer les vitraux des cathédrales...

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Les tableaux Formes et structures de couleurs sont inspirés par ce que suggère au peintre la couleur dominante.

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

ULTIMES RENOUVELLEMENTS

La dernière section de l'exposition  débute avec ce que les commissaires de l'exposition nomment La crise du machinisme : entre 1930 et 1940, Kupka, au risque de s'éloigner de l'abstraction, introduit des éléments "mécaniques" dans ses tableaux, mais il parvient progressivement à les sublimer...

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

Avec sa gouache en noir et blanc Peinture abstraite (1930), Kupka amorce une série d’œuvres minimalistes, qui deviendront progressivement plus complexes...

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)

La dernière salle de l'exposition est consacrée aux dernières productions de l'artiste.Citons le dépliant : À la fin de la Deuxième Guerre mondiale qu’il a passée réfugié à Beaugency dans le val de Loire, Kupka retrouve son atelier de Puteaux. Après la mort de Robert Delaunay en 1941 et celle de Vassili Kandinsky en 1944, Kupka est un des derniers témoins de l’époque héroïque des débuts de l’art nonfiguratif. Se tenant toujours à l’écart, il veille cependant à ce que l’importance historique de son œuvre soit reconnue, notamment en participant régulièrement
au Salon des Réalités nouvelles, créé en 1946, où il expose jusqu’à la fin de sa vie, en 1957.

Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Rétrospective Kupka au Grand Palais (II)
Partager cet article
Repost0
7 avril 2018 6 07 /04 /avril /2018 08:00

Avec une rétrospective magistrale, la Réunion des Musées Nationaux rend justice à un très grand peintre à notre avis un peu méconnu, Frantisek Kupka, né en 1871 en Bohême, alors partie de l'empire Austro-Hongrois, venu en France à l'âge de 25 ans, qui y a fait toute sa "carrière" artistique et est mort à Puteaux en 1957. Le titre de cette exposition souligne le rôle de Kupka comme pionnier de l'art abstrait, en retraçant sa démarche et en présentant tout les aspects de sa production figurative, à laquelle nous consacrerons ce premier billet.

Portraits du début, symbolisme, ésotérisme...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Cirque, Au manège (1902 -1905)

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Anthropoïdes (1902), Cavaliers, Les Joies (1901) et une étude pour une des cavalières

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Le Bibliomane (1897), l'Argent (1899)

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Travail pour la presse.

Si Kupka affirmera plus tard que ces travaux étaient surtout un gagne-pain, ils sont aussi l'expression de ses convictions de libre-penseur...

Autour du capitalisme et de l'argent...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Autour de la religion...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Le sabre (et le goupillon...)

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Quelques revues auxquelles Kupka collaborait, de la satire à la frivolité...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Encore quelques dessins...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Un autre aspect du travail d'illustrateur de Kupka, sa collaboration à la somme encyclopédique d’Élisée Reclus, L'Homme et la Terre...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Parallèlement sa collaboration avec Elisee Reclus, Kupka reprend progressivement la peinture, et c'est un tournant dans un nouveau travail sur la couleur et une stylisation des physionomies et des attitudes.

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Kupka se consacrera ensuite exclusivement à la peinture, mais acceptera encore d'illustrer quelques ouvrages de bibliophilie,..

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

Terminons ce premier billet sur quelques uns de ses derniers tableaux purement figuratifs...

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)

...et ceux qui selon les organisateurs de l'exposition sont ses "premiers manifestes formels".

Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Kupka, pionnier de l'abstraction (I)
Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 13:00

Une journée enfin clémente et ensoleillée, un parc que nous avions envie de revoir, de quoi vous proposer quelques photos...

Vue de Paris

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Perspectives boisées 

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Pièces d'eau 

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Ornements

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Des vues sur l'ancienne usine LMT, l'ancienne ENS - clin d'oeil à un fidèle lecteur, l'auditorium de la Seine musicale...

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Un charme parfois vieillot

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud

Le jardin anglais

Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Domaine national de Saint-Cloud
Partager cet article
Repost0
24 mars 2018 6 24 /03 /mars /2018 18:00

Un dernier billet sur Amsterdam, pour le plaisir...D'abord un musée au nom curieux, Ons' Lieve Heer op Solder (en français : Notre-Seigneur au grenier) : il s'agit d'une maison bourgeoise dans laquelle a été installée dans les derniers étages, en 1661-1663, une église catholique, à un moment où le culte catholique fut d'abord interdit par réaction contre la précédente occupation espagnole des Pays-Bas, puis toléré sous réserve d'une semi-clandestinité.

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

Après une montée dans les premiers étages, où le décor de la maison d'origine est évoqué...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

...avec notamment une belle cuisine qui a conservé ses carreaux d'origine...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

...on découvre l'église, avec ses tribunes...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

...et son orgue qui semble attendre son titulaire...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

Dans les salles d'exposition temporaire, dont les baies permettent de belles vues sur le paysage urbain environnant, une exposition consacrée à la tolérance.

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

Le long d'un canal, le marché aux fleurs...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

...où les tulipes naturellement en nombre n'excluent pas d'autres produits moins licites en France...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

Le cinéma Tuchinski, merveille d'art déco, à l'extérieur...

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

...comme à l'intérieur.

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Amsterdam insolite

Pour finir, en sortant du cinéma, un petit tour sur la place Rembrandt toute proche, où la garde de nuit protège la statue du Maître.

Amsterdam insolite
Amsterdam insolite
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche