Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 10:00
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Très belle exposition en ce moment au musée d'art moderne de la ville de Paris, qui retrace toute la carrière d'un de nos peintres préférés, Albert Marquet, avec des œuvres que nous avons découvertes malgré les nombreuses expositions que nous avions visitées auparavant, souvent consacrées à un seul aspect de sa production si riche.

Ainsi ses dessins à l'encre de Chine - discrète allusion au titre de ce blog, comme ci-contre cet autoportrait de 1925 ou ci-dessous ces scènes de rue si bien croquées.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Certains de ces dessins renvoient au thème de la mer et des bateaux, cher à Marquet.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

D'autres sont plus académiques.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Précisément, une des premières salles de tableaux s'intitule Le temps des académies...Les deux premiers datent de 1898, quand Marquet fréquentait avec Matisse, Camoin et d'autres l'atelier de Gustave Moreau aux Beaux-Arts, les suivants de 1911 et 1914.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Une section intitulée La fabrique du paysage regroupe des toiles ou des œuvres de techniques diverses exécutées par le jeune Marquet quand il arpentait Paris et sa banlieue avec ses condisciples. Trois d'entre elles se réfèrent explicitement à Arcueil, même si l'auteur du blog serait bien en peine d'en situer actuellement le sujet...

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

...d'autres annoncent les vues des bords de Seine à Paris qui ont fait la notoriété de Marquet, mais dans un style différent.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Après ces aspects un peu moins connus de Marquet, un aperçu des autres sections de l'exposition.

Un fauve en Normandie (1906-1911). Marquet y fit ses premiers séjours avec Raoul Dufy, et il y revint toute sa vie durant.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Le Port fait référence à un des sujets de prédilection de Marquet : il en fait un paysage moderne, fébrile et vivant : Hambourg, Rotterdam, bien sûr Le Havre, Marseille en hiver et surtout Naples en splendeur au pied du Vésuve.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Paris, la Seine (1902-1947)

Pour citer le dépliant de l'exposition, "les quais que représente Marquet de 1899 jusqu'à sa mort en 1947 sont d'une variété insoupçonnable."

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Dans la même section, la Seine qui en 1910 avait la même couleur ocre qu'il y a quelques semaines, et le Pont-Neuf la nuit en 1935.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

La section Paysages en miroir (1908-1935), consacrée plutôt aux bords de Seine en amont ou en aval de Paris, n'est pas sans nous rappeler les bords de la Tamise évoqués dans nos billets précédents.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Bords de mer (1926-1936) met en exergue les plages aimées de Marquet : le Pyla, la Goulette en Tunisie.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

La section Alger la blanche (1924-1943) présente les tableaux réalisés par Marquet dans cette ville où il passa les années de guerre et où il assista à l'arrivée des Alliés.

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Enfin l'exposition se termine avec Par la fenêtre (1932-1942), avec une de ses dernières toiles, de petit format, des persiennes fermées qui "mettent en scène la lumière avec sobriété".

Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu
Albert Marquet peintre du temps suspendu

Partager cet article

Repost 0
Published by japprendslechinois
commenter cet article

commentaires

cipierre 09/07/2016 17:35

J'ai adoré l'expo , mais après ta présentation je sens que certaines choses m'ont échappées

Présentation

  • : Le blog de Michel
  • : De tout un peu, au quotidien : l'apprentissage de la langue et de l'écriture chinoise, s'il reste un but de l'auteur, est désormais bien loin des sujets abordés...
  • Contact

Recherche